Le chauffage électrique et la RT 2012 ...

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

de Yvon

La RT 2012 classe t-elle le chauffage à effet Joule aux oubliettes au même titre que l'ampoule à filament ?

La RT 2012 est applicable à tous les permis de construire déposés à partir du 1er janvier 2013 pour tous les bâtiments neufs à usage d'habitation (maisons individuelles ou accolées, logements collectifs, cités universitaires, foyers de jeunes travailleurs).

La RT 2012 réduit fortement la consommation des habitations

Quand on fait le calcul :1 Kwh d'énergie primaire = 0.387 Kwh d’électricité (coef de 2.58), il est clair qu'aucune maison sauf en isolation très renforcée (maison passive) ne pourra se contenter de 19.38 Kwh /m².an d'électricité si elle utilise le chauffage électrique. Même le plancher chauffant ou une PAC, à moins de mettre en place des énergies renouvelables en alternance ne pourront convenir avec une isolation normale.

Evolution de la part du chauffage électrique dans le logement neuf.

Voici un petit graphique qui présente l'évolution de la part du chauffage électrique dans le logement neuf résidentiel entre 2001 et 2011.

Part du chauffage électrique

Plus de 70 % des constructions de logements neufs lancées en 2008 avaient choisi l’électricité pour fournir le chauffage.
En 2011, le chiffre a chuté à 40% du fait de l'anticipation de la RT 2012 par les promoteurs de logements collectifs.

La RT 2012 s'appliquera à partir du 1er janvier 2013 au permis de construire de logements destinés à l'habitation.

Dans l'esprit de la RT 2005 en vigueur depuis le 1er septembre 2006, la limite de consommation énergétique imposée et renforcée par la Réglementation Thermique 2012 prend en compte l'énergie primaire, ce qui défavorise fortement l'usage de l'électricité pour le chauffage et la production d'eau chaude. Par rapport aux installations à chaudière au gaz ou au fioul, un coefficient multiplicateur de 2,58 est appliqué à la consommation électrique annuelle. Cette pénalité à pour origine le très mauvais rendement des centrales EDF.

La consommation d'électricité annuelle (chauffage, éclairage, ventilation, eau chaude sanitaire) devra se situer (selon la région climatique) en 40 kWh et 60 Kwh d'énergie primaire/m².

La forte baisse de l'utilisation de l'électricité observée sur la courbe à partir de 2009 est liée au nombre important de programmes de logements collectifs neufs qui ont choisi l'énergie gaz délaissant l'usage des convecteurs à effet joules. Depuis 2009, les promoteurs qui anticipent la RT 2012 en appliquant le label BBC bénéficient d'importantes exonérations fiscales.

Par contre, pour les maisons individuelles isolées (plus du tiers des 400 000 logements construits en 2011) le tout électrique n'enregistre pas de recul. Le chauffage électrique reste à un niveau très élevé (près de 70%).

*Ces chiffres sont issu d'une étude de l'institut de sondage BatiEtude spécialisé dans l'établissement de statistiques à destination des professionnels du bâtiment.

Evolution des limite de consommations d'énergie RT2005 --> RT 2012 :

Comparaison de la consommation max entre la RT2005 et la RT2012

A lire aussi : Les calculs de la RT2012 annulés pour vice de forme !!!
Sam 22 Déc 2012 13:29
 

 

 


de Merik

Merci pour cette synthèse :)

Impressionnant en effet !!
Les mesures prises par le Grenelle de l'environnement ne sont pas des demi-mesures !

Le marché du radiateur électrique va être impacté par ces nouvelles règles.
Je ne sais pas ce que je repésente la fourniture pour le logement neuf sur le total des ventes mais certainement un bon quart ..?
Dim 23 Déc 2012 11:28
 

de Alain

Les tendances RT2012 pour le mode principal de chauffage sont :

Pour les maisons individuelles isolées :

PAC 48%
Poêle à bois 22%
Chaudière à condensation à gaz 13%
Chaudière bois 13%
Electrique direct (sans chaudière) 4%

Pour les maisons individuelle groupées

Chaudière à condensation à gaz 40%
PAC 23%
Chaudière à bois 10%
Electrique direct 10%
Poêle à bois 7%


Pour les logemements colectifs la chaudière gaz à condesation est choisies dans 65% des cas.

Sources : Schneider Electric France "RT2012 : analyse et solutions"


A lire aussi : Le Gifam obtient en avril 2013 l'annulation de la règle RT 2012 de calcul de l'efficacité du chauffage électrique.
Mar 25 Déc 2012 15:49
Administrateur du site
 

de Alain

Mon avis est qu'il pourrait être intéressant de renforcer l'isolation au de là de la norme BBC pour réduire la consommation et de choisir le chauffage électrique direct plutôt que des solutions coûteuses à l'installation et à l'entretien (PAC, chaudière) ...

Une installation "Tout électrique" sera économique avec son ballon d'eau chaude électrique avec tarif HC. De surcroît, elle sera facile à coupler avec des panneaux photovoltaïques ou du petit éolien. On peut aussi envisager un poêle à bois en appoint aux radiateurs électriques.

Les solutions RT 2012 :

    Solution 1 : Effet Joule (convecteur) + ECS solaire avec appoint thermodynamique + Bâti très bonnes techniques
    Solution 2 : Effet Joule (convecteur) + ECS thermodynamique individuelle performante + Bâti très bonnes techniques
    Solution 3 : Pompe à chaleur collective + ECS thermodynamique collective + Bâti performant BBC
    Solution 4 : Chaudière collective condensation gaz + ECS gaz + Bâti performant BBC
    Solution 5 : Chaudière collective condensation gaz + ECS solaire avec appoint chaudière + Bâti performant BBC
    Solution 6 : Chaudière individuelle + ECS instantanée + Bâti performant BBC
    Solution 7 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS RCU + Bâti performant BBC
    Solution 8 : Réseau de chaleur urbain (RCU) + ECS solaire avec appoint RCU + Bâti performant BBC
    Solution 9 : Bois + ECS bois + Bâti performant BBC

Présentation de la RT 2012 par le Grenelle de l'Environnement :

:arrow: http://www.radiateur-electrique.org/norme/RT2012.pdf

:arrow: Plus d'info sur la RT 2012
Mar 25 Déc 2012 15:52
Administrateur du site
 

de Alain75

Bonjour,

J'ai lu quelques passages de la RT2012 qui traite du chauffage.

Il y a pas mal de nouveautés !!
Il devient possible de prendre en compte précisément les caractéristiques des émetteurs de chaleur installés au regard de 3 critères :

1- Variation temporelle
2- Variation spatiale
3- Part convective


Pour chacun de ces trois paramètres, le calcul peut se faire en indiquant une classe A,B ou C dans lesquelles se trouvent placés par défaut différentes technologies d'émetteurs de chaleur, mais fait nouveau, il est donné la possibilité de rentrer la valeur exacte directement en °C pour les variations et en part de convection.

Cela mérite d'être précisé car les fabricants de matériels de chauffage vont devoir (s'il veulent être crédibles) donner les caractéristiques de leurs appareils, ce qu'ils ne font JAMAIS aujourd'hui ... au mépris du consommateur ... Certains n’hésitent pas à appeler radiateur un convecteur ... :evil:
Lun 4 Mar 2013 18:53
 

de Alain


Deux articles intéressants qui font le point sur l'utilisation de l’électricité depuis l'application de la RT 2012.


Pour utiliser du chauffage électrique, il faut des radiateurs intelligents équipés de thermostat avec détecteurs de présence et détecteurs de fenêtres ouvertes. L'eau chaude sera produite par un chauffe-eau avec pompe à chaleur intégrée ou un chauffe-eau solaire à appoint électrique. Les traditionnels convecteurs sont totalement abandonnés.

Une autre solution pour utiliser l’électricité est la mise en œuvre d'une pompe à chaleur géothermique qui produit de l'eau pour un chauffage (par radiateur muraux ou intégré au sol) et de l’eau chaude sanitaire..

Selon Bati Etude, la part de l’électricité dans les constructions neuves est passée de 58,1 % en 2009 à 39,6 % au premier semestre 2013. Le gaz est passé de 38,6 % à 53,2 %.

souce Natura Sciences (http://www.natura-sciences.com/energie/ ... az636.html)


Le site Zepros énergie cite une réalisation exemplaire de maison tout électrique (située dans le département 69) conforme aux exigences de consommation d'énergie de la RT2012 :

Cette maison de 124 m2 est chauffée par un plancher chauffant électrique dans le séjour et la cuisine. Les chambres sont équipées de radiateurs électriques à fluide caloporteur. L'eau chaude sanitaire (ECS) est produite par un chauffe-eau thermodynamique technologie CO2. La VMC est de type double flux hygroréglable. L'isolation est renforcée par l'usage de blocs en béton de pierre ponce Technitherm.
Jeu 30 Jan 2014 16:26
Administrateur du site
 

de Merik

Des chiffres ont-ils été publiés pour 2013 ?
Part du chauffage électrique dans les constructions neuves ?
Lun 16 Juin 2014 14:16
 

de ArthDev

Super la synthèse ! merci !
Mer 24 Mai 2017 21:33
 

de Alain

A lire dans Les Echos du 1er juin 2018. Un article écrit par Brice Lalonde qui explique l'aberration du coefficient 2,58 et le poids du lobby du gaz.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/ce ... 180584.php

En France, les émissions de GES du secteur bâtiment sont en hausse de 11% en 2017 à cause du fort développement du chauffage gaz au détriment du chauffage électrique presque décarboné et beaucoup plus souple.
Dim 3 Juin 2018 22:30
Administrateur du site
 

de Yvon

Et maintenant on spécule sur le retour en force du chauffage électrique avec la RT2020 ...
Une forte réduction de la part du gaz serait prévue.

Cette énergie qui a pris une part importante à l'électricité dans l'équipement des logements depuis la RT2012 empêche la France de s'approcher de ses engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

https://www.la-croix.com/Economie/Franc ... 1200974714
Jeu 8 Nov 2018 10:21
 

de perplexe

Quels sont les radiateurs électriques conformes avec la RT 2012 ?
Jeu 8 Nov 2018 11:05
 

de Yvon

perplexe a écrit:Quels sont les radiateurs électriques conformes avec la RT 2012 ?



Bonjour,


Dans la mesure ou le constructeur d'un logement doit pouvoir certifier que celui-ci aura une consommation d'énergie qui ne dépasse pas le seuil fixé par la réglementation thermique, Il doit spécifier certaines caractéristiques des appareils de chauffage installés. La matrice de calculs réglementaires demande des éléments pour identifier le niveau d'isolation et le niveau de performance du système de chauffage. Les uns compensant les autres, plus l'efficacité énergétique du chauffage est forte, plus le budget isolation peut être réduit. Rien n'est imposé si ce n'est le seuil de consommation annuel...

Concernant les émetteurs de chaleur électriques, convecteurs ou radiants, la nécessité de renseigner par exemple le coefficient d'aptitude ou les variations temporelles et spatiales dirige le maitre d'oeuvre sur des appareils dont ces valeurs sont connues et certifiées, ce qui en France conduit à choisir du matériel homologué NF performance en catégorie C ou 2 étoiles et 3 étoiles.
Jeu 8 Nov 2018 11:40
 

de perplexe

Si le seul critère est de respecter le seuil Cep max , il devient possible d'installer n'importe quoi pour chauffage ???? J'en doute :?
Jeu 8 Nov 2018 12:19
 

de Yvon

perplexe a écrit:Si le seul critère est de respecter le seuil Cep max , il devient possible d'installer n'importe quoi pour chauffage ??


Non, ce n'est pas ce que je dis.
Un logement neuf est obligatoire livré avec un système de chauffage dans chaque pièce. Les émetteurs électriques sont des appareils muraux reliés à un dispositif de commande centralisé. Ceux-ci répondent à des normes européennes qui exigent un niveau de performance du thermostat et limitent la température de sortie d'air.

Depuis janvier 2018, la norme Eco Conception a renforcé l'efficacité énergétique des radiateurs/convecteurs électriques vendus en Europe en imposant de nouvelles exigences.
Jeu 8 Nov 2018 14:32
 

de josiie

Le choix d'un chauffage électrique est devenu maintenant un grand casse-tête. Je crois que ces nouvelles exigences que la norme norme Eco Conception nous permettra de choisir de bons radiateurs et de ne pas trop se soucier de leur efficacité énergétique. J'ai voulu remplacer le mien par un poêle pétrole électronique car on m'a dit que c'est une chauffage vraiment économique.
Sam 19 Jan 2019 14:22
 

de Merik

La norme Eco Conception va écarter les produits les plus mauvais et oblige les fabricants à donner plus d’informations.

L'électricité est l'énergie la plus chère mais aussi la plus souple. Certes, on peut faire de très mauvais chauffages avec l'électricité, inconfortables, énergivores à l'image des anciens convecteurs mais aussi les appareils de chauffage les plus performants du marché, confortables, ultra réactifs, et d'une grande efficacité énergétique.

Le poêle à pétrole est un émetteur direct au rendement proche de 100% qui possède une part de rayonnement pouvant atteindre 70%. Jusque là tout va bien. Mais sa forte température en fait un chauffage très inconfortable qu'i n'est pas du tout adapté au chauffage d'un logement. J'ai lu beaucoup de désinformation qui circulent sur des sites 'de "niche" qui se présentent comme des spécialistes mais racontent n'importe quoi. Non, les poêles à pétrole électroniques ne sont pas des chauffages économiques.
Sam 19 Jan 2019 20:21
 

de Cronos

De plus ils sont très dangereux comme tous les chauffage à combustion sans évacuation de fumées : risque d'intoxication au monoxyde, et d'incendie. Il ne faut les envisager qu'en usage d'appoint exceptionnel.
Dim 20 Jan 2019 11:22
 





publicité


Retourner vers Le chauffage électrique



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités