Consommation au compteur chauffage accumulation HP/HC

Ce forum traite des questions concernant la régulation et la programmation des radiateurs électriques comme l'utilisation du fil pilote, les thermostats d'ambiance ou encore les gestionnaires d'énergie.

de Devienne

Bonjour,

Concernant un chauffage à accumulation, je l'ai mis en route à 17 h ce jour, le compteur lincky indiquait avant mise en route
"Puissance APP 205 VA" et "I. Instantané 1 A"....
et après mise en route des variations de puissance APP 238... 239... 240. (Tournant sur ces 3 chiffres) ainsi que I. instantané passant à 7 A.
Vu que c'est un chauffage "Heures pleines/Heures creuses"... et vu que je le lance en Heures pleines en attendant qu'il se charge cette nuit (donc il ne devrait pas y avoir de consommation majeure avant la nocturne), pouvez-vous me dire si les petites variations que j'ai relevées dès sa mise en route sont bien normales ?
Nouvelle occupante d'un logement, je ne connais pas trop les principes de chauffage et je veux surtout être sûre qu'il ne consomme pas en heures pleines ! La petite variation est-elle due à la mise en route de sa ventilation ?

Merci pour vos avis.



28 Oct 2016, 19:46
 

de Bricoleur

Mon compteur Linky affiche aussi "Puissance apparente" avec une valeur qui correspond dixit la notice : P APP est la "puissance utilisée au moment de la consultation". La valeur est en watts ou en volts ampères. Pas de précision mais ce n'est pas très différent.
Le votre ne voit que quelques watts, environ 35 watts suite à la mise sous tension de l'accumulateur. Il ne tire pas la puissance pour stocker la chaleur mais juste ce qui est nécessaire à sa veille. Ces radiateurs sont capables de détecter le signal ERDF d'heures creuses et d'heures pleines. A la réception du signal, les résistances de puissance seront commutées et la valeur APP devrait atteindre 2000 ou 3000 watts selon la puissance de l'accumulateur.



28 Oct 2016, 20:55
 

de Alain

Bonsoir,

Pas mieux ;)

Si vous allez sur le site d'ERDF vous pouvez connaitre les plages horaires à tarif réduit dont bénéficie votre lieu de résidence.
:arrow: contacteur heures pleine heures creuses



28 Oct 2016, 21:43
Administrateur du site
 

de Devienne

Bonjour,

Merci à vous, cela me rassure sur le fonctionnement. :)

Juste une question complémentaire... l'appareil est assez bruyant (ronronnement métallique), on me dit que la turbine a déjà été changée l'an dernier.
Peut-il y avoir autre source de bruit ?
Ce qui me surprend c'est qu'il semble avoir déjà en courant de matinée délivré toute sa chaleur cumulée cette nuit !
Il faisait 20° à 7 h du matin (donc parfait), quand on le touchait il était bien chaud, à présent (3 h plus tard) il est à peine tiède et la pièce perd déjà 1°... Je présume que pour la nuit prochaine il faudra "pousser" le bouton de puissance afin de diffuser de façon plus nette... et ce bruit vient sans doute du fait qu'il ventile mais n'a plus de chaleur stockée ?

Bonne journée.



29 Oct 2016, 12:07
 

de Yvon

Pour le bruit de la turbine, surtout si celle-ci a été remplacée récemment, il n'y a rien à faire. Vérifier si des tôles vibrent .. Si non, à part trouver un endroit ou vous l'entendez moins. Dans la mesure ou ce genre d'appareil ne produit quasiment que l'air chaud vous pouvez l'installer dans un endroit à l'écart, du moment que l'air chaud circule jusqu'aux pièces principales. Veiller à ne pas le placer sous une extraction de VMC.

bruit-recurrent-chauffage-accumulation-t1399.html

Quel modèle utilisez-vous ?
Sa capacité thermique n'est surement pas très importante par rapport aux besoins, et dans ce cas, il n'y a rien d'étonnant à ce que la température ambiante baisse au bout de quelques heures si vous n'avez pas un autre chauffage ??
Il faut toujours associer un accumulateur avec un autre radiateur sur lequel la consigne est réglée un peu plus bas de façon à ce qu'il vienne en relevage sans toutefois se substituer à l'accumulateur. Il faut trouver les bons réglages pour qu'en fin de soirée, l'accumulateur ait restitué toute la chaleur qu'il à accumulé au tarif HC. Possible aussi que la turbine soit asservie à la régulation et tourne moins vite si l'accumulateur doit fournir moins de chaleur en peu temps.



29 Oct 2016, 13:09
 

de Devienne

Merci Yvon, le lien situe bien le problème que j'évoque. Les pistes que vous conseillez sont fort utiles.

Mon appareil est aussi applimo avec dessus une plaque qui indique P 3000 W et plus bas P TOTAL 3012 W.
La pièce concernée fait environ 18 à 20 m² (c'est juste pour une pièce mais plein nord) avec environ 2,50 de plafond.

Je joins ci-dessous une photo que j'ai trouvée sur internet et qui montre le panneau de réglage que j'ai., cliquer pour voir son intégralité.

Ce qui me semblerait pas mal ce serait peut-être que je "pousse" le bouton du bas : SERENITE, le soir pour un chargement puissant (J'imagine que c'est pas ce bouton que l'on indique si on veut une charge forte nocturne... J'ose espérer qu'on a au moins la main sur le niveau de chauffage concentré en HC).
Puis le matin, avant de partir au travail je baisserai ce bouton SERENITE vers un niveau bas pour que ça ne diffuse pas trop durant l'absence (pas la peine de chauffer trop quand personne n'est présent).
Puis le soir : pousser le bouton Sérénité plus haut que le niveau moyen pour diffuser la chaleur... quitte à subir sans doute le vrombissement mais moindre car je pense que quand il n'a plus de chaleur à diffuser il ronfle beaucoup.

... et cela éviterait peut-être de perdre la chaleur trop vite en journée ? Je ne vois pas autre chose que faire tourner ce bouton pour limiter la ventilation qui diffuse la chaleur.

Je pense que le bruit c'est la tôle qui vibre. Il est exact que ça ne vibre plus... quand le bouton Sérénité est ramené vers sont niveau bas. Si je ramène au plus bas le bouton Sérénité, la chaleur continue quand même de se diffuser sans problème ?

Oui, je peux utiliser un chauffage d'appoint. C'est dommage car effectivement ça fait consommer de l'énergie alors que cet appareil est censé faire réaliser des économies. Je pense que le chauffage d'appoint bain d'huile (j'en ai un) peut peut-être ne pas manger trop d'énergie et ne venir en support que lorsque vraiment on veut éviter le bruit et qu'on a besoin de chaleur maintenue... Mais en ce cas, sachant que mon bain d'huile a un thermostat, sur combien de degré dois-je régler le bain d'huile pour qu'il ne vienne qu'en support du chauffage à accumulation ?

En revanche, pas de possibilité de déplacer l'appareil... Le logement est loué tel que et la pièce dans sa conception, ne permet guère les adaptations.
Fichiers joints
Photo-pour-forum-ConvertImage-1.jpg
Photo-pour-forum-ConvertImage-1.jpg (27.33 Kio) Vu 3201 fois



29 Oct 2016, 17:24
 

de Gerald

3000 W en accumulation sur 8 H peut fournir 1000 W pendant 24 H
20M² - il faut installer 1500 à 2500 watts selon isolation et climat
L'accu est forcément dans l'incapacité de compenser les déperditions quand la temp ext baisse trop.

KWH creuse = 0,127 € VS 0,156 € heures pleines

Je me souviens d'une époque ou les HC étaient à moitié prix .. à -33% il y a quelques années .. Et aujourd'hui, la peau de chagrin -20% !!!!!

Je me suis malgré tout amusé à calculer les économies que permet de réaliser ce radiateur à accumulation.

Disons qu'il va fonctionner à 100% de son régime pendant 7 mois de l'année.

Conso journalière : 24 KWH = 3 euros HC vs 3.75 euros HP ==> le tarif HC vous fait économiser 75 cts par jours

30 x 7 x 0,75 = 157 euros d'économie pour une année.



29 Oct 2016, 22:49
 

de Yvon

L'intérêt pour cette techno se réduit pour gagner 20% sur le prix de l'électricité. Il faut au moins 5 ans pour amortir la différence de prix par rapport à un convecteur.

Avec un thermomètre placé au centre de la pièce à 1 mètre du sol, ajuster la molette pour avoir 19/20°c.

accuro-serenite.gif
accuro-serenite.gif (53.41 Kio) Vu 3142 fois


il faut régler l'autre radiateur de façon à laisser l'accumulateur distribuer toute sa chaleur avant qu'il ne se recharge vers 23H. Donc, je pense le régler sur une consigne un peu plus basse pour qu'il se déclenche une fois que l'accumulateur n'arrive plus à fournir suffisamment et que l'ambiance commence à baisser.



30 Oct 2016, 01:10
 

de Devienne

Merci Gérald, Merci Yvon ! :)

Je ne suis effectivement pas convaincue de l'efficacité et de la rentabilité de l'objet... mais locataire, je n'ai pas le choix de l'installation, ni de l'isolation.

Je sais que je vais passer un certain temps en "tests" au fil des semaines pour voir si telle méthode, tel réglage vaut le coup... faire des économies pour se geler, ce n'est pas non plus une solution.

Je vais utiliser ce conseil de compléter avec le chauffage bain d'huile qui se lancerait entre 18 et 19°, en soirée.

Peut-être que lancer ce chauffage bain d'huile juste le soir au retour au domicile vers 18 h par exemple serait suffisant... Parce que je ne pense pas qu'avec le chauffage à accumulation en appui, même sans ventilo en action, la température baisse en dessous de 18° (donc ça fait 1 ou 2° maxi à "récupérer" sur la petite période de présence dans la pièce le soir)... Bon, il y a les week-ends mais c'est une autre adaptation.

Le calcul de Gérald est très intéressant et relativise beaucoup l'impact du tarif nuit, mais comme je le constate avec le "tout électrique" ce n'est pas tant la consommation qui pèse sur les factures mais les taxes. Ahurissant de voir comment en se "serrant" la ceinture, on a quasiment plus de taxes que de conso !!! A titre d'exemple, en mars, dans un appartement en tout électrique, j'avais 115 euros pour 2 mois de consommation EDF mais quand on ajoute les taxes, TVA,abonnement la facture se montait à 214 euros ... :cry:



30 Oct 2016, 10:50
 

de Yvon

Oui, la facture EDF laisse apparaitre beaucoup de "taxe", la TVA mais aussi une Contribution au Service Public de l'Électricité (CSPE) que certains dénoncent comme étant dues aux énergies renouvelables, hors il n'en est rien.
Il faut savoir qu'EDF fait tourner des vieux réacteurs nucléaires construits dans les années 70/80 et qu'ils produisent forcément de l'électricité moins chère que des centrales ayant un cout de construction des années 2010 : parc éolien, hydrolien, solaire et surtout EPR.
A cout de construction actuel, le nucléaire est le plus cher. Ainsi l'électricité en sortie d'un réacteur nucléaire EPR coute entre 2 et 3 fois le prix de l'électricité d'un parc éolien, et est même plus chère que celle produite par des panneaux solaires !!
Donc la CSPE ne représente en fait que le surcout pour la production d'électricité par des centrales récentes. Mais le surcout des EPR est caché car il appartiennent à EDF qui cherche d'ailleurs 50 ou 60 milliards pour mettre à niveau les vieux réacteurs.. Rien n'a été provisionné correctement, ni l'entretien, ni les démantèlements.

En Allemagne l'électricité est taxée depuis longtemps à 300%. Donc, les Allemands se sont adaptés. Aussi bien au niveau de l'isolation que de la production d'énergies vertes, les allemands sont meilleurs. Plus de la moité des maisons sont équipées de capteurs solaires pour chauffer l'eau, VMC double flux, vitrages hautes performance etc ...

L'erreur de la France est d'avoir cru à la chimère de l'énergie électro-nucléaire bon marché, et de l'avoir entretenu si longtemps pour sauver des sociétés comme Areva. Ce qui fait qu'on se trouve aujourd'hui dans une impasse. 1/3 des logements français en grande partie des logements anciens mal isolés utilisent le chauffage électrique. Donc il faut continuer à produire beaucoup d'électricité l'hiver et on ne sait trop comment faire.



31 Oct 2016, 10:47
 

de Devienne

Je lis ton propos avec intérêt, Yvon. Pour ce qui est de l'Allemagne, je croyais avoir lu certains articles dans le passé où il était dit que ce pays se remettait au charbon (et ce n'est pas une image :D ) d'où une contradiction "écologique". Ceci dit, je n'y connais rien personnellement.



02 Nov 2016, 22:09
 

de Yvon

Oui c'est vrai.. Tout n'est pas idéal chez nos voisins... La fermeture des derniers réacteurs nucléaires a légèrement relancé le charbon, mais grâce aux centrales thermiques qui produisent de l'électricité très bon marché (et très taxée pour le consommateur) , les Allemands arrivent à financer leur mutation énergétique, et atteindront 35% d'électricité d'origine renouvelable en 2020.

A mon avis, le problème de la France est d'avoir tout misé sur un modèle qui s'écroule et coute de plus en plus cher. De fait, il n'y a pas de moyens pour financer la transition. De plus, on a tellement construit de réacteurs nucléaires dans les années 70/80 que le chauffage électrique à été encouragé et qu'on a négligé l'isolation thermique. Les foyers français consomment en moyenne annuelle 5400 Kwh d'électricité contre 3500 kWh pour les allemands qui vivent sous un climat continental nettement plus froid.



02 Nov 2016, 23:48
 

de Merik

La RT2012 est arrivée un peu tard !! Chauffage électrique impossible à moins de mettre en place une enveloppe 3 fois plus performante !!! L'énergie électricité = un produit précieux !! Il faut 3 fois plus d'énergie primaire pour l'obtenir !! Il ne faudrait pas l'utiliser pour le chauffage mais utiliser directement l'énergie primaire chez soit dans une chaudière à haut rendement. Quoique pas évident avec l'uranium :lol:



03 Nov 2016, 00:03
 

de Ricou

L'électricité est la seule énergie qu'il est pratiquement impossible de stocker sauf dans une batterie. Mais à quel prix !
Les centrales nucléaires ont beaucoup d'inertie et quand EDF produit trop, l'électricité est utilisée pour remonter de l'eau dans des barrages hydrauliques ou vendue à l'étranger à prix cassé ! L'accumulateur de chaleur est une bonne idée pour stocker l'énergie sous forme de chaleur, la nuit quand la production est abondante.
Le chauffage électrique crée un énorme appel sur le réseau entre 17H et 19H. Les fameuses heures de pointe. La demande est fournie par les centres électriques au fioul et au gaz. Quand cette pointe est vraiment forte, il faut mettre en marche des unités de secours. Difficile de l'imaginer mais ERDF utilise des groupes estrogènes pour renfoncer le réseau aux heures de pointe. Ces mini centrale sont très polluantes et coute très cher. La France achète aussi de plus en plus d'électricité à l'Allemagne qui casse les prix avec son charbon. Mais aux heures de pointe les prix peuvent monter très haut surtout quand il fait froid dans tous les pays interconnectés.
Ce matin, la Ministre de l'énergie déclare que la France ne connaîtra pas de pénurie d'électricité cet hiver malgré que 20 des 58 réacteurs nucléaires d'EDF sont arrêtés pour révision. Je ne sais pas comment elle peut être aussi sure d'elle si ce n'est que l'interconnexion des réseaux européens nous en met à l'abri.



04 Nov 2016, 13:08
 

de Yvon

@Ricou : tu as raison, le chauffage électrique est responsable de la pointe de 18H très polluante et couteuse. Mais tu oublies que la France possède un parc hydroélectrique très important : 2e pays européen producteur d’hydroélectricité après la Norvège ( 25 GW et 12% de la production annuelle). Cette réserve est mobilisable très rapidement et sert à l'équilibre de l'offre et la demande.

Un article du journal Le Monde pas vraiment rassurant : http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html



04 Nov 2016, 13:28
 

de Devienne

Bonjour,

Je ne sais pas si je dois ouvrir une nouvelle conversation pour avoir un avis sur la question suivante :

La constructeur de mon chauffage à accumulation me dit par téléphone que le "symptôme bruit" que je décris correspond à la nécessite de changement de la carte électronique... et de contacter un électricien à ce sujet (vu la réactivité de l'agence qui me loue le bien et qui en est au projet de nettoyage du chauffage, je pense que je ferais effectivement mieux de contacter un électricien pour devis !), cependant avez-vous une idée du coût pour le changement de la carte ?
Je ne voudrais pas faire défiler 10 électriciens pour des devis comparatifs donc autant que je sache à quoi m'attendre.

Merci. :)



06 Nov 2016, 10:52
 


Retourner vers Régulation du chauffage électrique



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

CGU         Copyright