Evolution du chauffage, un peu d'histoire

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de LESPECIALISTE » Ven 24 Aoû 2018 13:22

L’histoire du chauffage

Depuis qu'il a domestiqué le feu : l'homme sait réchauffer son lieu de vie.
Il a d'abord utilisé le bois, les mousses et autres végétaux secs. En cas de pénurie de bois, les déjections d'animaux herbivores peuvent remplacer le bois.

Depuis l'antiquité, le charbon de bois et le charbon extrait de la terre, ont avantageusement remplacés le bois sec. Sous la Révolution, il existait des chauffages à crottin d'animaux ruraux (cheval, vache).

Le début du 20e siècle est marqué par la maîtrise des techniques autour de la vapeur et les premières chaudières vapeur viennent équiper les immeubles d'habitation. L'énergie primaire du bois puis du charbon plus industrialisé, est remplacée par les énergies fossiles comme le fioul et le gaz naturel qui marqueront fortement le 20e siècle.

Les systèmes de chauffage central (à eau chaude) remplaceront petit à petit les chauffages utilisant la vapeur. La raréfaction des énergies fossiles font que des systèmes de chauffage intégrant les énergies gratuites et renouvelables comme l’éolien, le solaire, la géothermie, font une apparition marquée au début de notre 21e siècle.

La nécessité de réduire la consommation d'énergie émettant des polluants et notamment du CO2, est liée à la conservation des ressources de la planète pour les générations futures. La notion de développement durable apparaît alors.

Comment se chauffe t-on en France ?

Comme tout le monde les français ont besoin de se chauffer et le chauffage des logements fait partie des préoccupations de l’homme depuis la nuit des temps. En plus d’être une façon de contrer l’humidité, de rendre un lieu plus confortable et viable c’était une question de survie surtout pendant la saison hivernale.

L’homme développa peu à peu son expertise quant aux techniques de chauffage ainsi que dans l’évolution des méthodes d’isolation des chaumières. Le chauffage combiner à une bonne isolation permit aux gens de survivre, d’être de moins en moins malade et de traverser la dure période de l’hiver.

De nos jours il existe différentes techniques de chauffage et le choix d’une de celles-ci s’avère complexe puisqu’il représente une façon de vivre pour des années à venir.

En plus des dimensions financières : coût d’investissement en matériaux de départ, coût d’installation, coût d’entretien très important, coût du carburant énergétique et stabilité de ce coût, il faut désormais se préoccuper de toutes les conséquences environnementales pouvant découler de ce choix.

Tous les systèmes de chauffage ont certes une conséquence néfaste sur l’environnement, mais ils ne représentent pas tous une catastrophe écologique incommensurable. En effet, comme nous le savons, tout système de chauffage est alimenté par une source d’énergie : les éoliennes, l’hydroélectricité, l’électricité produite par combustion (charbon, gaz, huile), le chauffage à l’huile, le chauffage au gaz et l’énergie solaire.

Les chauffages au gaz et à l’huile sont recensés comme les plus dommageables par divers pays. Cette méthode produit plus de gaz à effet de serre que l’utilisation massive de l’automobile. Des pays comme le Canada songe à en interdire l’utilisation pour le chauffage domestique afin de respecter le protocole de Kyoto.

Les choix les plus judicieux sont sans nul doute ceux qui sont assujettis à des énergies renouvelables telles les éoliennes, l’hydroélectricité et l’énergie solaire. Par contre, le coût de production de ces énergies est plus élevé que les énergies polluantes et doit généralement être cogéré et encouragé par l’Etat, puisque ces méthodes demandent de gros investissements pour leur développement technologique.

Faire installer, remplacer ou moderniser son installation de chauffage sont des opérations qui demandent réflexion.

Ce peut être l’occasion de repenser son équipement actuel pour consommer, polluer, et dépenser moins tout en améliorant son confort. L’achat d’un logement, et plus particulièrement d’une maison, demande beaucoup de réflexion: son coût, sa situation géographique, son état général, etc. Autant de critères définis au préalable pour trouver la maison de ses rêves ! Il en est de même pour les entreprises lorsqu’elles doivent s’implanter ou se moderniser.

Aujourd’hui, les économies d’énergies prennent une grande place dans notre quotidien puisque 50 % de la consommation d’énergie d’un ménage est attribuée au chauffage et que les augmentations du prix du gaz et du fioul "gonflent" nos factures en période hivernale. Ces consommations, qui ont des impacts sur notre santé et sur l’environnement, sont visées par une réglementation plus en plus ferme en termes d’économies d’énergie. Alors faire des économies d’énergie, que ce soit dans un but financier ou environnemental, est devenu incontournable.

L’installation d’un système de chauffage est fort complexe et représente l’aboutissement d’une grande décision. En effet, selon les statistiques un grand pourcentage de demeure conservera le mode de chauffage qui lui fut allouée lors de sa construction. C’est donc un choix à long terme et qui exige une bonne qualité et durabilité des équipements.

De plus, la source énergétique doit toujours être disponible et à des prix qui sont abordable, voir le plus économique possible.

Aujourd’hui, il faut savoir que le chauffage central, est souvent encore considéré a tord, comme l’un des systèmes les moins onéreux du marché; cela n’est pas forcément évident, compte tenu du coût des entretiens et ramonages obligatoires. Et puisque lorsqu’il est intégré à un ensemble immobilier, il doit répondre à des normes strictes d’installation, de fonctionnement et de sécurité afin de ne pénaliser aucun appartement par rapport à un autre.

En effet, le radiateur de chauffage central a l’inconvénient de refroidir le liquide qui alimente tout le réseau puisque, en passant d’un radiateur à l’autre, il y a de plus en plus de déperdition de chaleur. En résumé, le premier radiateur servi chauffera trop et le dernier pas assez. C’est pourquoi il est toujours très important de prendre cet aspect en considération lors de l’achat d’un logement et de prévoir, une solution alternative de chauffage si l’on ne souhaite pas avoir froid dans une pièce et trop chaud dans une autre.

A contrario, l’excellence des systèmes électriques permet aujourd'hui d’obtenir la température voulue dans toutes les pièces de la maison ou de l’entreprise et ce avec des variantes horaires automatique.

Aujourd'hui, le chauffage à combustion n’est plus attractif, en effet se chauffer en brûlant (Gaz, Fioul, etc.) c’est terminé, dépassé, ce n’est pas l’avenir, c’est devenu « as been » !
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

 

 


Re: évolution du chauffage, un peu d'histoire

de LESPECIALISTE » Ven 24 Aoû 2018 14:48

Choisir le chauffage électrique c’est bénéficier de 40 ans de savoir faire et d’innovation. En effet, la situation a évolué entre les convecteurs (grille pains) et l’accumulation. Aujourd’hui, le chauffage électrique est performant ce qui le place comme le meilleur équipement pour le confort, la facilité d’installation et d’utilisation. De fait, le chauffage électrique c’est imposé comme le meilleur choix au niveau économies d’énergie (encore faut-il choisir le plus performant par rapport à sa technique).

Les avantages du chauffage électrique en comparaison des autres énergies : L’électricité est une énergie propre et durable : En comparaison du gaz et du fioul, l’énergie électrique est propre, facile à mettre en œuvre, et son coût est réduit, de plus on peut la produire de façon écologique (éolienne, hydroturbine, soleil)..

La consommation énergétique du réseau public est contrôlée 24/24, été comme hiver, grâce à des systèmes clairvoyants qui gère à la fois la maîtrise automatique et l’ajustement aux prix des distributeurs d’électricité. En plus, le chauffage électrique est beaucoup plus attractif écologiquement que ces principaux rivaux.

Le chauffage électrique bénéficie de la stabilité des tarifs de vente d'électricité, de plus, en France, nous avons le coût électrique le plus économique d’europe.
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de Zeb » Lun 27 Aoû 2018 08:32

Pas simple.

L'électricité est chère. Beaucoup plus cher que les autres énergies.

L'Europe a créé un coefficient de conversion Energie finale/Energie primaire électricité avec un facteur 2,58. il faut en moyenne 2,58 kwh d'énergie primaire pour fabriquer 1 kwh d'électricité. Pas très écologique l'électricité.

Les chauffages électriques ont beaucoup évolué ces dix dernières pour devenir les plus performants et et les plus confortables. D'accord. Mais les écologistes ont raison quand ils disent que le chauffage électrique est le moins écologique car produire et transporter de l'électricité occasionne trop de pertes.
Zeb
 
Messages: 266

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de Choubert » Dim 2 Sep 2018 20:39

Le prix de l'électricité augmente de façon exponentielle. On a plus l'électricité la moins chère d'Europe depuis quelques années. En Allemagne l'électricité est taxée à 140%.
La France n'est pas le pays le moins cher d'Europe pour l'électricité. Elle se place au 16ème rang des pays les moins chers, sur le 28 Etats membres.
Et oui. Les couts cachés du nucléaire comment à faire surface et c'est pas fini !
Choubert
 
Messages: 94

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de Yvon » Lun 3 Sep 2018 08:51

L'évolution du chauffage électrique est dicté par la recherche de l'efficacité thermique et énergétique maximale.

Les normes successives ont limité la température d'échauffement et les défauts des thermostats. Dernière en date, la directive éco conception est appliquée depuis janvier 2018 aux appareils de chauffage électrique .
Yvon
 
Messages: 2013

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de LESPECIALISTE » Mer 5 Sep 2018 15:52

Février 2012 le prix du pétrole est à118$ , soit 1180% plus cher en 14 ans ,
et ça continu!
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de LESPECIALISTE » Mer 5 Sep 2018 15:57

EXTRAIT DU "VIVA JOURNAL DE MA MUTUELLE" NUMERO 272 FEVRIER 2012

LE CHIFFRE, 8 million de Français n'ont plus les moyens de se chauffer, dénonce la fondation Abbé Pierre. Elle demande la mise en place d'un bouclier energétique et d'autant plus largement que le prix du gaz à augmenté de 4,4% en janvier. EN 6 ANS LE PRIX DU GAZ A AUGMENTER DE 60%.
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

Re: Evolution du chauffage, un peu d'histoire

de Merik » Mer 5 Sep 2018 17:22

Le gaz et le fioul ont fortement augmenté en 2018 mais partent de très bas. Le prix du fioul est très volatile ces dernière années mais restent encore sous le prix de 2015.

Google affiche ce qu'il appelle l'Argus des énergies - Prix AOUT 2018

SOLEIL 0€/kWh (CO2: 0g/kWh)
BOIS DECHIQUETE 0.035€/kWh (CO2: 0g/kWh)
BOIS BUCHES 0.043€/kWh (CO2: 0g/kWh)
GRANULES BOIS VRAC 0.068€/kWh (CO2: 0g/kWh)
GRANULES BOIS SAC 0.073€/kWh (CO2: 0g/kWh)
PAC GEOTHERMIQUE 0.07€/kWh (CO2: 56g/kWh)
GAZ NATUREL 0.086€/kWh (CO2: 229g/kWh)
FIOUL DOMESTIQUE 0.101€/kWh (CO2: 300g/kWh)
GAZ PROPANE 0.163€/kWh (CO2: 257g/kWh)
ELECTRICITE 0.152€/kWh (CO2: 180g/kWh)
PETROLE POUR POELE 0.167€/kWh (CO2: 381g/kWh)

https://elyotherm.fr/comparatif-cout-energies-kwh


DONC , le gaz et le fioul même en retranchant une perte de rendement de 20% pour la chaudière restent des énergies beaucoup moins chères que l'électricité.

L'électricité est une énergie noble très souple mais très chères à produire par les moyens classiques des centrales thermiques quelles soient à énergies fossiles ou nucléaire. Le rendement d'une centrale EDF est d'environ 45% et si on ajoute les pertes en ligne pour distribuer l'électricité, il reste 38% de l'énergie primaire brûlée dans le réacteur !! D'ou le fameux coefficient de 2,58 de la réglementation thermique qui pénalise l'utilisation des appareils de chauffage électrique.

100/2,58 = 38

Quand 100KWH de fioul ou de gaz sont brulés dans une centrale EDF pour en faire de l'électricité, ne seront distribués aux clients que 38KWH.

Quand 100KWH de fioul ou de gaz sont brulés dans une chaudière chez l'habitant, au moins 80KWH sont disponibles sur place.

Voila pourquoi, la RT essaie de dissuader l'usage de l'électricité et oblige quand le logement utilise l'électricité à isoler et/ou s'équiper de matériel plus performants pour obtenir sur la production d'eau chaude et le chauffage 2,58 fois de performance !
Merik
 
Messages: 824





publicité


Retourner vers Le chauffage électrique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités