MDC, inertie sèche de qualité ?

Ce forum est réservé aux questions concernant le choix et l'utilisation d'un modèle de radiateur électrique en particulier.

MDC, inertie sèche de qualité ?

de Ricou » Lun 3 Fév 2014 12:10

Bonjour à tous,

Ayant parcouru le forum depuis quelques jours, j'ai compris les arguments qui font qu'un radiateurs est meilleur qu'un autre, en particulier qu'il est meilleur que la chaleur se transfère par rayonnement qu'en phénomène de convection.

Cherchant de bons radiateurs capables de durer longtemps et d'envoyer une chaleur douce et uniforme, j'ai lu que l'expérience la plus convaincante provient des radiateurs à inertie fabriqués en "fonte d'aluminium".

Dans cette catégorie, j'ai également compris que l'inertie fluide (par huile ou liquide caloporteur) fait quasiment l'unanimité car seul un liquide est capable de conduire la chaleur de façon efficace entre une zone réduite (la résistance chauffante) et la totalité du radiateur de façon à ce que celui-ci ait une chaleur bien répartie sur toute sa surface.

J'ai rarement trouvé une marques qui explique correctement le pourquoi du comment en matière de propagation de la chaleur et pourquoi elle fabrique un type de radiateur plutôt qu'un autre.

L'exception faisant la règle, je suis arrivé via le site Domotelec sur le site de la marque de radiateurs MDC. Et là, j'ai trouvé enfin un fabricant qui explique clairement comment il obtient de bons résultats.

ATTENTION ! Tous les éléments de radiateur ne se valent pas et beaucoup de fabricants, contrairement à MDC, ne proposent qu’une simple enveloppe métallique autour du bloc inertie, sans aucune ailette, quand on ne trouve pas de simple boîte en acier allant jusqu’à imiter les éléments fontalu. La diffusion de chaleur et le rayonnement sont alors extrêmement réduits.


Êtes-vous alors d'accord que la fabrication d'un radiateur à inertie sèche peut atteindre le niveau de qualité de propagation de la chaleur qu'il est reconnu aux radiateurs à inertie fluide ?

Je suis également preneur de vos avis sur les radiateur MDC.

Bonne journée.
Ricou
 
Messages: 113

 

 


Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de Yvon » Lun 3 Fév 2014 18:20

C'est clair qu'en apparence deux appareils peuvent avoir le même aspect et avoir une efficacité très différentes dans leur fonctionnement !! C'est vrai dans tous les domaines et particulièrement dans le cas de produits dont il est difficile de mesurer facilement les performances.

Pour ce qui est de l'inertie sèche MDC, les coupes des radiateurs sont intéressantes. Comme vous dites, c'est certainement ce qui se fait de mieux dans cette catégorie.

radiateurs MDC
Yvon
 
Messages: 1924

Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de NONO21 » Mar 4 Fév 2014 15:15

bonjour, si on arrive à ce qu'un radiateur en augmentant la surface par des ailettes ou autres, il va peut-être restituer rapidement la chaleur, mais le thermostat, va remettre la résistance rapidement au boulot.

Il n'y a pas de gain en consommation, sinon se serait un miracle. Mais bon chaque fabricant raconte quelque chose pour vendre son matériel.

Un radiateur chauffe une pièce en perdant sa chaleur, et à un certain point et suivant réglage, il redonne le courant à la résistance, puis il coupera lorsque la sonde captera une baisse de température. Mais on tourne en rond.

Il y a aussi ceux qui "restent chauds plus longtemps", c'est qu'ils ont mis plus de temps à chauffer, ou qu'ils restituent moins bien la chaleur...
NONO21
 
Messages: 1115

Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de Ricou » Mar 4 Fév 2014 16:05

Non c'est pas lié à la vitesse de production de chaleur mais comme le dit Mdc au rayonnement car dans un radiateur bon marché fabriqué dans des matériaux de mauvaise qualité la diffusion de chaleur par rayonnement est extrêmement réduite.
Ricou
 
Messages: 113

Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de Alain » Mar 4 Fév 2014 16:40

Si la chaleur est uniformément répartie sur toute la surface du radiateur, l'utilisation de la surface est optimale et le rayonnement est de meilleur qualité. C'est le principe du chauffage basse température.

Si les matériaux utilisés conduisent efficacement la chaleur du coeur de chauffe jusqu'à la surface extérieure en contact avec l'air, le radiateur sera moins chaud en son centre, et la part de rayonnement sera plus importante. Pour la même raison, la convection sera plus douce. Les arguments exposés par MDC sont donc tout à fait valables.

Les conditions d'une consommation réduite sont l'absence des phénomènes bien connus (fluctuation, stratification, défaut d'homogénéité, convection forte) qui entraînent les déperditions spatiales et temporelles.

Dans le cas des rayonnants et autres appareils mixtes (rayonnement + convection naturelle) comme les radiateurs à inertie dont il est question ici, il y a des règles de mesures clairement établies qui permettent de valider ce qu'on appelle le niveau d'aptitude à la fonction.

Concernant le rayonnement en façade, les mesures sont réalisées dans une enceinte climatique. Pour mesurer la qualité du rayonnement d'un radiateur, un panneau en contreplaqué de 1,5 mètre sur 1 mètre de haut est placé face au radiateur à une distance de 1 mètre. Il est équipés de sondes thermocouples qui mesurent les températures :

- la distribution des échauffements
- les échauffement maximal et minimal
- l'échauffement moyen
- les échauffements de la partie centrale du panneau

Une petite lecture intéressante ...

:arrow: Norme internationale CEI 60675 : http://www.doc88.com/p-865119530261.html
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 834

Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de cormac » Mer 5 Fév 2014 16:28

ils sont petits par rapport à des radiateurs à fluide (donc plus petite surface du chauffe)
Ex: MDC 1000w= longueur 490 x 580 hauteur
Thermor bilbao2 1000W = longueur 770 X 590 hauteur
Cette différence dans les dimensions et donc la surface de chauffe doit , à mon avis avoir inévitablement une incidence sur la qualité de chauffe, non? :)
cormac
 
Messages: 59

de Yvon » Mer 5 Fév 2014 23:26

Ils sont plus petits car adaptés à la taille de l'élément chauffant. Avec un fluide qui circulent naturellement dans le corps de chauffe, la chaleur se répartira toujours mieux qu'en partant d'un élément solide aussi large soit-il à moins d'opter pour une surface radiante nue.

Les grands panneaux infrarouges en verre ou marbre ou en matières minérales agglomérées sans les chemins internes de convection font les meilleurs radiateurs ! Mais du fait que la chaleur n'est distribuée que sous forme de rayonnement et que la température en surface est limitée à 70/80°C, la puissance au mètre carré est nettement plus faible que les radiateurs à inertie qui combinent rayonnement et convection.
Yvon
 
Messages: 1924

Re: MDC, inertie sèche de qualité ?

de cormac » Jeu 6 Fév 2014 13:11

Pourquoi donc ce type de radiateur à inertie sèche avec thermostat radio est-il toujours en classe 1(nécessité d'avoir une prise de terre) et non en 2 comme les autres. D'autant que la plupart des installations pour radiateurs électriques sont en 2 (avec fil pilote). C'est rudement dommage, car il y a le gros avantage du thermostat par onde radio! :(
cormac
 
Messages: 59








Retourner vers Radiateurs électriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités