Radiateur SAUTER SIBAYAK versus modèle Baladi

Ce forum est réservé aux questions concernant le choix et l'utilisation d'un modèle de radiateur électrique en particulier.

de Keflavik

Sauter a renouvelé cette année une partie de son entrée de gamme de radiateurs à inertie (Madison et Baladi).
Bon, dans l’inertie fluide le changement MADISON/OROSI se fait sans grande révolution mais en revanche, dans l’Inertie sèche, le changement est plus radical entre le modèle BALADI et son remplaçant le SIBAYAK. Et même si le BALADI a été retiré du catalogue SAUTER, il reste visiblement du stock puisqu’il continue à être proposé en concurrence du nouveau modèle (actuellement à 199€ le modèle 1000W, 30 € de moins que le SIBAYAK)
Pour l’acquéreur potentiel, le choix est cornélien entre cet ancien modèle éprouvé et un remplaçant bien divergent, qu’en pensez-vous :
1- Forme et profil : En 1000W, le SIBAYAK est déjà plus large mais moins haut que le BALADI et offre surtout une plus grande surface de radiation (+8%) avec un encombrement réduit de 9%. Le profil du SIBAYAK étant de surcroît galbé, tout plaide en faveur d’une meilleur efficacité en radiation ; la hauteur (48cm) semble suffisante pour ne pas générer plus de convection. Bon point pour le SIBAYAK, non ?
2- Poids : Le Sibayak (11kg) subit une véritable cure d’amaigrissement -43% comparé au Baladi, ce qui semble indiquer une plus grande réactivité et moins d’inertie que le Baladi. Il sera moins contraignant à fixer mais c’est plutôt un mauvais point pour le SIBAYAK, non ?
3- Matière Corps de Chauffe : Exit le corps de chauffe en fonte d’aluminium, remplacé par de l’acier. C’est plus léger donc moins d’inertie (même si là c’est pas son job). L’appareil est clairement moins cher à fabriquer (meilleure marge pour le fabricant) mais est-ce que ça ne va pas nuire à la durabilité de l’appareil ?
4- Matière réfractaire : Aucune info sur la matière utilisée sur le SIBAYAK (on ne parle plus de pierre volcanique comme sur le BALADI, sûrement une vulgaire céramique). Ce silence ne plaide pas en faveur d’une plus grande efficacité et d’ailleurs à vue d’œil, la brique s’est visiblement sérieusement affinée (ce qui explique une partie de la perte de poids), elle n’offrira donc pas le même niveau d’inertie. Faut-il se préoccuper de cet abandon ?
5- Régulation : Exit les programmes rigides inexploitables du BALADI, on a enfin une programmation libre qui permet d’optimiser dignement la régulation ! Bon point pour le SIBAYAK !
6- Certification NF Electricité Performance : le BALADI était classé C (chaleur stable et économique) même si l’ancienne certification n’est plus vraiment équivalent aux 2 étoiles du nouveau système, le SIBAYAK est juste à 1 étoile (performance moyenne), c’est vraiement dommage !
7- Détecteur de fenêtre ouverte : C’est un bon point pour le SIBAYAK que ce détecteur y soit proposé mais les techniciens conseillent toujours de couper manuellement le radiateur car ces dispositifs, basé sur la détection d’une chute de température sont peu réactifs.
8- Pérennité : Le fabricant s’engage maintenant à assurer la dispo des pièces détachées pendant 7 ans, du moins pour le SIBAYAK

Quel est votre avis sur ces différences ?
En restant sur l’inertie sèche, moi, je m’orienterais naturellement vers le nouveau modèle et vous, dans quel cas conseilleriez-vous encore le BALADI plutôt que le SIBAYAK ?



Lun 29 Oct 2018 18:45
 

 

 


de Yvon

La baladi était en cat B soit 1 étoile.
Le nouveau petit fluide Orosi a aussi 1 étoile, décevant mais pour une chaleur homogène, il faut de la surface de rayonnement. Il est trop compact mais il fait aussi bien que le baladi qui était 3 fois plus lourd.

La bonne association est aluminium + fluide pour un rayonnement homogène. Inertie sèche + aluminium n'est pas idéal car l'aluminium conduit trop rapidement la chaleur vers l'extérieur sans la répartir correctement sur tout le corps de chauffe.
Sans fluide, le meilleur choix est une façade en verre.

Plus un corps de chauffe est haut (par rapport à sa longueur horizontale) moins il est convectif. La convection se forme dans les 30 premiers centimètres, puis n'augmente pas.
Dans une même gamme, les modèles verticaux sont mieux classés que les modèles plinthes.


Je n'ai pas eu le temps de m'intéresser au SIBAYAK , mais une façade en acier ne fera pas un bon rayonnant car l'acier est 10 fois moins bon conducteur que l'aluminium. De plus, le corps étant plus long que haut, je dirais que Sauter n'a vraiment pas exploré la voie pour faire un bon rayonnant à inertie (le seul avantage est en régime transitoire car moins inertiel).

A moins d'avoir un logement très bien isolé et/ou un climat doux, donc pas de mur froids, dans la même marque je m'équiperais en Bachata ou Madison qui sont meilleurs.



Lun 29 Oct 2018 20:15
 

de Keflavik

Merci pour cet avis, perso, je suis également adepte du fluide, pour les pièces de vie notamment et on est bien d'accord, le Bachata a clairement des atouts indiscutables... il les fait payer un peu plus cher, comparé à l'OROSI et au Madison.

Toutefois, cette discussion concerne uniquement l'inertie sèche, qui elle non plus ne manque pas d'atout.
Si on revient au coeur du sujet : Quel est votre avis sur la matière utilisée pour le coeur de chauffe ?



Mer 31 Oct 2018 11:12
 

de Yvon

Je ne saurais dire ..

Inertie solide + fonte d'aluminium restera, à mon avis une association médiocre quelques soit la matière du coeur de chauffe. En fonction des matériaux utilisés, on peut réduire le poids, l'inertie, mais la répartition de la chaleur se fait mal du fait de la trop forte conductivité de l'aluminium, à moins de placer un bloc de chauffe dans chaque élément en aluminium, ce qui devient couteux. La poudre de stéatite est peut être ce qui fonctionne le mieux dans les sèche-serviettes ?

La technique qui s'apparente à l'inertie solide et qui fonctionne bien est le panneau chauffant fermé en matière minérale opaque ou transparente ou en matières composites ...
Un fil chauffant en serpentin est inséré dans le panneau qui possède une certaine inertie.

Campa parle d'INERTIE PILOTÉE À EFFET MASSE® et pense que le verre massif et la pierre de lave auraient les meilleures caractéristiques ...

https://www.campa.fr/sites/default/file ... mpaver.pdf" (page 4)

"L'Effet Masse® est un calcul scientifique qui prend en compte les différents facteurs propres aux matériaux dans l'appareil pour lui garantir un rayonnement immédiat, permanent et homogène."

Dans ce cas, l'élément en contact avec l'air est l'élément inertiel ce qui devient intéressant. le concepteur peut ajuster sa rapidité à stocker et restituer (effusivité / diffusivité), sa capacité à répartir la chaleur, son émissivité etc ..



Mer 31 Oct 2018 18:37
 

de Iman

Bonjourà tous,
J'ai récemment équipé 2 chambres d'enfants avec des Sauter Sibayak 1000W et je peux faire ici mon retour d'expérience.
Ils m'ont couté 229€ TTC chez Leroy Merlin et j'ai pu bénéficier d'une extension de garantie à 5 ans pour 1 euro.

Sauter Sibayak

Le choix m'a été essentiellement dicté par principalement les contraintes de dimensions.
Ni les BAchata ni les Orosi et encore moins les Baladi chez SAUTER ne pouvaient répondre à ces contraintes.
Au final, j'en suis très satisfait : le design est réussi et les dimensions sont optimales.
La régulation est incroyablement efficace : j'ai contrôlé avec un thermomètre à l'opposé de la pièce et on est à 0.1° de la température de la consigne Confort (19,5° pour l'un, 20° pour l'autre).
La montée en température est rapide et le confort thermique est excellent : il y règne une chaleur douce clairement plus agréable qu'avec mes précédents radiateurs.
Les Sibayak génèrent bien un peu de convection en phase de chauffe du cœur mais il n'y a plus aucun courant d'air frais au sol : le panneau radiant galbé fait un bon job et la stratification est bien maîtrisée.
Pour la programmation, on ne peut prévoir qu'un maximum de 3 plages de confort par plage de 24H mais c'est suffisant dans mon cas. C'est moins bien que le BACHATA qui permet de programmer chaque créneau horaire mais je n'ai réellement jamais eu besoin de pousser au delà de 3 plages.
Le détecteur d'ouverture de fenêtre entre en action rapidement malgré un faible différentiel de température avec l’extérieur et est donc parfaitement réactif.
Au final, il ne lui manque que le détecteur de présence !
Sinon, au montage, je l'ai trouvé plus simple que le BACHATA dont le câble d'alimentation électrique est vraiment trop court et nettement plus léger donc manipulable facilement par une personne.
Comparé au BACHATA toujours, il manque un indicateur de chauffage actif.
En résumé, je recommande ce modèle Sibayak.



Sam 10 Nov 2018 19:36
 

de Keflavik

Bonjour à tous,
@Iman, pour compléter ton retour d'expérience, qu'en est-il du bruit : est-ce que ces Sibayak sont bien silencieux ?



Mer 14 Nov 2018 13:23
 

de Iman

Bonjour,
oui, c'est parfaitement silencieux, aucun bruit n'est à déplorer.



Jeu 15 Nov 2018 23:31
 







Faire une recherche dans le forum :





Retourner vers Radiateurs électriques



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités