Radiateurs et convecteurs amovibles sont énergivores

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

Radiateurs et convecteurs amovibles sont énergivores

de Yvon » Ven 7 Sep 2018 07:39

J'ai souvent défendu l'idée et déconseillé d'utiliser des appareils de chauffage d'appoints mobiles pour se chauffer de façon permanente. Cet avis n'est pas partagé par tout le monde. Les raisons pour lesquelles ce type de chauffage électrique possède très souvent des performances énergétiques inférieures aux appareils fixes sont difficiles à expliquer mais peuvent se résumer en 3 points :

1) distribution de la chaleur moins homogène
2) régulation de température moins efficace
3) certains utilisateurs ne savent pas placer pas leur chauffage amovible de façon à trouver un bon confort


La chaleur est souvent trop concentrée. Rapport taille/puissance du produit. Jusqu'à 3500 watts pour des bains d'huile.
Les thermostat montés sur ces radiateurs sont souvent imprécis.
La régulation de température est moins efficace que les appareils muraux car l'emplacement variable du thermostat dans le volume de la pièce à chauffer ne permet pas une conception aussi efficace.

Il existe surement d'autres raisons ?


Et bien, depuis janvier 2018, il est imposé aux fabricants d'afficher cette phrase sur les supports de vente des chauffages électriques mobiles :


«Ce produit ne peut être utilisé que dans des locaux bien isolés ou de manière occasionnelle.»


RÈGLEMENT (UE) 2015/1188 - Exigences de la directive écoconception 2015/2018.

Pour les dispositifs de chauffage décentralisés électriques amovibles.

Obligations d'information du consommateur en ce qui concerne le manuel d'instruction destiné aux utilisateurs finaux
Cette phrase doit figurer sur la page de couverture.
Sur les sites internet cette phrase doit être affichée avec les autres caractéristiques du produit.
Sur l'emballage, la phrase doit figurer bien en évidence sur celui-ci lorsqu'il est exposé à l'utilisateur final avant l'achat.

Convecteur amovible

A voir si cette obligation d'information est bien respectée sur tous les produits logiquement concernés : bain d'huile à roulettes, petit soufflant, panneau rayonnant sur pieds etc ..
Yvon
 
Messages: 2013

 

 


Re: Radiateurs et convecteurs amovibles sont énergivores

de Zeb » Mar 11 Sep 2018 10:52

Une bonne mesure si les gens prennent le temps de lire ce qui est écrit sur le carton. Un convecteur grille-pain à 30 euros qui ruine en électricité leurs propriétaires. Pourquoi ne pas tout simplement les interdire à la vente !!
"Je ne suis pas assez riche pour acheter bon marché"
Ceux qui achètent des produits de qualité médiocre récoltent plus d'embêtements et finalement paient plus que ceux qui ont les moyens d'acheter un produit de qualité.
Zeb
 
Messages: 266

Re: Radiateurs et convecteurs amovibles sont énergivores

de Cronos » Mer 12 Sep 2018 12:47

Radiateurs et convecteurs amovibles ne sont pas tous des grille-pains mais j'ai remarqué qu'ils ont presque toujours une incapacité à réguler correctement la température.

Raison : Thermostat bas de gamme.

Hors 1 degrés correspondant à 7% de consommation en plus ou en moins, il peut couter cher à la longue l'impossibilité de régler une température ambiante stable. Même quand le thermostat est électronique et précis à 0,1 degré, il régule souvent avec une forte amplitude ce qui donne de l'inconfort et de la surconsommation. Pour éliminer les manques de confort passagers dont est responsable l'instabilité de la température ambiante, il faut augmenter la consigne.

Un thermostat économe doit être précise ce qui paraît évident à tout de monde, mais plus encore, il doit être fidèle et ne doit pas créer de fluctuation.

La généralisation des thermostats électroniques précis à 0,1° ne doit pas faire oublier que la précision ne fait pas tout.

D'une mesure à l'autre, en fonction de divers paramètres extérieurs et internes, la mesure ne doit pas dériver : ce qu'on appelle la fidélité et la stabilité.

La fonction de régulation doit aussi être capable de gérer l'inertie du système sans laisser monter et descendre de trop la température autour du seuil de détection. Les régulations TOR se déclenchent sur le seuil de consigne et un gap de retour appelé hystérésis de 0,5 degré par défaut. Ces régulations ne savent pas gérer l'inertie et créent souvent une fluctuation supérieure à 1 degré. Elles sont aujourd'hui obsolètes.

Les régulations PID observent la variation de la température ambiante toutes les 70 secondes et déclenchent une période de chauffe de durée variable. Les radiateurs électriques équipés de thermostats PID arrivent à des performances de haut niveau. Par exemple, le classement 3 étoiles :

- dérive en charge < 1°C
- amplitude < 0,3°C
- précision de la mesure au 1/10 de degré

Des thermostat aussi efficaces ne sont pas très bon marché car ils ont besoin de certains brevets.

Dans ce domaine, les nouveautés sont les algorithmes d'auto apprentissage avec réponse PID brevetée (Siemens).
Cronos
 
Messages: 92





publicité


Retourner vers Le chauffage électrique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités