Le guide sur les radiateurs électriques Différents types d'appareils de chauffage électrique Le forum de discussions
Les fabricants de radiateurs électriques Le forum sur le chauffage électrique Comparatif des types de chauffage électrique   Demander 3 devis gratuits et sans engagement  

Rechercher dans le site
 


chaleur douce
La chaleur douce
Convecteur
Panneau rayonnant
Radiateur à inertie
Sèche serviette
Deux en un
Infrarouge
Accumulateurs
Plancher (PRE)
Plafond rayonnant
Mur chauffant
Plinthes


chaleur forte
Convecteurs
Soufflant
Halogène
Panneau radiant
Bain d'huile


Dossiers
Les réglages
Confort thermique
Quel emplacement ?
L'isolation
Calcul déperdition
La consommation
La convection
Chaleur Bio


Normes
Le Fil pilote
Classe électrique
Installation
Les Volumes de SDB
La chaleur douce
La RT 2012


Annuaire des fabricants de radiateurs électriques

Dictionnaire du chauffage électrique

 






Les murs chauffants

Comme tous les chauffages basse température intégrés au bâti, les murs chauffants ou rayonnants transmettent une grande partie de leur énergie par rayonnement infrarouge lointain à travers les parois dans lesquelles ils sont intégrés. L'installation se conçoit à partir de résistances linéiques enrobées dans un revêtement mural, en utilisant des panneaux préfabriqués ou encore des trames ou des films appliqués en surface sur un support isolant.

Sans la limitation des 28 degrés imposée aux sols chauffants, le mur peut rayonner des températures supérieures et se montrer plus réactif. Autre avantage, la verticalité de la surface chauffante réduit la diffusion de chaleur par convection d'environ 20% par rapport aux planchers chauffants. Avec une température de paroi de 33°C, on peut atteindre 150 W/m2 et réduire par deux la surface de radiation comparée au plancher chauffant. Le rayonnement horizontal permet d'utiliser moins de surface chauffante tout en conservant une bonne homogénéité de la température. Dans la pratique, une pièce de 40 mètres carrés au sol nécessitera entre 20 et 15 mètres carrés de mur chauffant.


L'illustration montre un système à boucle d'eau et chaudière.
 
mur radiant


Les chauffages intégrés au bâti sont classés parmi les solution de chauffage électrique les moins énergivores et les plus confortables. Compte tenu de taux de convection intrinsèques à ses différentes solutions, les murs radiants se positionnent entre les plafonds et les planchers rayonnants. Les émetteurs muraux de grande surface répondent aux critères fixés par la norme "NF Electricité Performance Catégorie C" qui est la plus exigeante. Leurs caractéristiques en matière de confort thermique et de performance énergétique dépassent largement tous les appareils de chauffage mural.

  • Une température de surface réduite pour optimiser la sensation de chaleur douce et harmonieuse,
  • Une diffusion continue de la chaleur (si inertie),
  • L'élimination des points froids, l'équilibre des échanges radiants.

Un mur chauffant peut se concevoir dans tous types de constructions récentes ou anciennes, en bois ou en maçonnerie, si au moins 25% de la surface murale est équipable et dégagée. Les sources de chaleur se plaçant normalement contre les parois les plus froides de façon à équilibrer les flux radiants, il est délicat de respecter cette règle lorsqu'il faut intégrer des émetteurs de chaleur à l'intérieur d'une paroi dont le défaut d'isolation conduirait massivement les calories vers l'extérieur. Dans ces conditions, on utilise des modules chauffants totalement isolés du mur. Cependant, il faut garder à l'esprit qu'un chauffage à très fort taux de rayonnement infrarouge ne donnera satisfaction qu'à condition d'être installer dans une habitation construite avec des matériaux isolants.

Les murs rayonnants électriques sont peu développés en France. Une chaudière avec un circuit de tuyaux (système tuyau climatique avec rail ou tuyau préformé) dans lesquels circulent l'eau chaude est souvent préféré à l'utilisation de résistances ou de films chauffants, car il est alors possible d'associer des systèmes à énergie renouvelable comme le solaire thermique combiné ou les pompes à chaleur. Les murs chauffants hydraulique possèdent naturellement une inertie thermique donnée par l'eau

idée En 2009, dans le cadre du Salon Européen de la Recherche et de l'Innovation organisé par Saint-Gobain, le jury a décerné le Prix Habitat 2009 à la startup allemande M-Therm. Celle-ci à créé un système de chauffage électrique innovant utilisant des films radiatifs basse tension à appliquer directement sur les murs. Utilisable pour la construction neuve et en rénovation, ce système produit un bon confort thermique et une grande discrétion d'utilisation. Les films radiatifs basse tension de grandes dimensions sont appliqués directement sur les murs et recouverts d'un simple crépis ou d'un papier peint.


La réglementation thermique imposant de réduire la consommation d'énergie des habitations, la nécessité d'installer des chauffages peu énergivores et confortables devrait privilégier les solutions intégrées au bâti : plancher, plafonds et murs rayonnants. De nouveaux produits e surface faciles à installer ont récemment été commercialisés.


Les avantages des murs radiants
  • Très bon confort thermique, chaleur homogène,
  • Au moins 60% de transfert de chaleur par radiation,
  • Stratification très faible, pas de brassage de poussières ni de condensation,
  • Régulation d'ambiance,
  • L'espace utilisé habituellement par les radiateurs est disponible, répond au concept du chauffage invisible,
  • En restauration, plus facile à installer qu'un plancher chauffant,
  • Economie d'électricité pouvant atteindre 50% par rapport à l'utilisation de radiateurs ou convecteurs traditionnels.

Les inconvénients des murs radiants
  • Couteux à l'installation,
  • Relativement lent à répondre si l'inertie est importante,
  • Murs plus épais dans certains cas.

Que dit la réglementation ?

L'article 29 de l'arrêté du 3 mai 2007 précise les conditions d'application de l'article R. 131-28 du code de la construction et de l'habitation. Les émetteurs de chauffage à effet Joule intégrés aux parois, installés ou remplacés doivent être pourvus, sauf dans le cas où l’installation en est déjà munie :

– d’un thermostat ou d’un régulateur par pièce, avec un CA inférieur à 2K et permettant la réception d’ordres de commande pour assurer le fonctionnement en confort, réduit, hors gel et arrêt ;

– ou bien d’un dispositif de régulation raccordé à une sonde de température extérieure.

 
 
 
CGU