Le guide sur les radiateurs électriques Différents types d'appareils de chauffage électrique Le forum de discussions
Les fabricants de radiateurs électriques Le forum sur le chauffage électrique Comparatif des types de chauffage électrique   Demander 3 devis gratuits et sans engagement  

Rechercher dans le site
 


chaleur douce
La chaleur douce
Convecteur
Panneau rayonnant
Radiateur à inertie
Sèche serviette
Deux en un
Infrarouge
Accumulateurs
Plancher (PRE)
Plafond rayonnant
Mur chauffant
Plinthes


chaleur forte
Convecteurs
Soufflant
Halogène
Panneau radiant
Bain d'huile


Dossiers
Les réglages
Confort thermique
Quel emplacement ?
L'isolation
Calcul déperdition
La consommation
La convection
Chaleur Bio


Normes
Le Fil pilote
Classe électrique
Installation
Les Volumes de SDB
La chaleur douce
La RT 2012


Annuaire des fabricants de radiateurs électriques

Dictionnaire du chauffage électrique

 






Le chauffage par plinthes électriques

La plinthe thermique est une solution de chauffage intégré au bâti disponible en version électrique ou hydraulique. Encore très confidentielle en France, elle est destinée aussi bien à la rénovation qu'au neuf, et répond au concept de chauffage discret voire invisible.

Les systèmes chauffant en forme de plinthe sont généralement des émetteurs convectifs, c'est à dire qui fournissent très majoritairement de l'air chaud et peu de rayonnement. Ce défaut est compensé par la diffusion de chaleur sur une grande distance qui produit un mélange beaucoup plus uniforme que les convecteurs muraux. De plus, les murs sont réchauffés par le flux ascendant d'air chaud, ce qui élimine les sensations de parois froides. Grâce à leur inertie, les parois réchauffées maintiennent un rayonnement permanent ce qui participe à stabiliser la chaleur, et donner du confort thermique.

La régulation d'ambiance qui est associée en série aux plinthes chauffantes est réputée pour son aptitude à maintenir avec précision une température d'ambiance très stable. Le module de puissance est intégrée à la plinthe ou déportée. La sonde de température d'ambiance se fixe au mur à 1,5 mètre de hauteur, et communique par onde radio (ou par fil) avec le circuit de régulation de la plinthe.
  Une plinthe chauffante électrique


  Surtout envisagées par le passé comme une alternative lorsque la place manque pour fixer des radiateurs aux murs, ou lorsqu'il est impossible de réaliser des saignées pour les alimentations électriques, les plinthes thermiques rencontrent un succès grandissant bien mérité.

Sous forme d'éléments modulables à clipser, elles sont faciles à installer, peu encombrantes (4 cm x 15 cm) et produisent un chauffage de qualité perçu aujourd'hui comme une solution de chauffage pertinente face à la hausse du prix de l'énergie.

Si la version électrique est la plus facile à mettre en oeuvre, les plinthes chauffantes hydrauliques parcourues par des tuyaux de cuivre dans lesquels circule l'eau fournie par une chaudière ou une pompe à chaleur demandent les compétences d'un professionnel.


Eléments constituants :
  • Rail de fixation à coller ou visser sur le mur
  • Dosseret ou socle dans lequel se trouvent les éléments chauffants
  • Tube en cuivre transportant l'eau chaude ou résistances électriques
  • Façade rayonnante ou couvercle
  • Régulation + sonde de température

L'efficacité thermique d'une plinthe chauffante qu'elle soit électrique ou hydraulique dépend comme cela se vérifie pour tout émetteur de chaleur de nombreux paramètres : caractéristiques de l'échangeur thermique, stabilité thermique (inertie), réactivité et précision de la régulation de température, isolation à l'arrière par déflecteur de chaleur...

La façade et les émetteurs en aluminium assurent les meilleurs échanges thermiques. Une façade en aluminium est une condition indispensable pour un bon niveau de rayonnement infrarouge.

La puissance de la résistance électrique est d'environ 250 Watts par mètre linéaire. Le prix d'achat se situe entre 100 et 150 euros le ML et il faut débourser environ 5000 euros pour équiper une maison de 100M².

Différents types de poses :
  • Plinthe en saillie
  • Encastrée ou semi-encastrée avec coffrage en placo-plâtre ou Médium
  • sous moulure
  • sur pieds
Des pieds sont disponibles en option pour faire passer les plinthes devant les baies vitrées, dans les vérandas, et lorsque les parois ne sont pas adaptés pour recevoir le rail de fixation. Pour des raisons de sécurité incendie, certains fabricants exigent un dégagement d'au moins 15 cm au dessus et à l'avant de la plinthe. Une plinthe encastrée doit dépasser d'au moins 5 mm du mur. Dans tous les cas, il faut suivre précisément les indications du fabricant.

Pour un fonctionnement silencieux :

Il faut impérativement respecter deux conditions : La surface sur laquelle est fixée le rail qui reçoit la plinthe doit être parfaitement plane pour garantir un fonctionnement silencieux. Entre deux éléments juxtaposés, il faut laisser 1 millimètre par mètre pour la dilatation des matériaux.
 


Les avantages :
  • Chaleur assez homogène,
  • Gradient sol / plafond compris entre 1 et 2 °C,
  • Fonctionnement à basse température (environ 40°C),
  • Régulation d'ambiance,
  • Libère de la place sur les murs,
  • Économie d'énergie d'environ 20% par rapport aux radiateurs et convecteurs de même technologie,
  • Esthétique, choix de la couleur, de la forme...

Les inconvénients :
  • Peu compatible avec la présence de baies vitrées,
  • Peu compatible avec la présence de meubles contre les murs,
  • Parfois peu de rayonnement direct.

 
CGU