Accueil du site Radiateur-electrique.org Accueil du site Radiateur-electrique.org Les fabricants de radiateurs électriques Comparatif des types de chauffage électrique devis     Le forum sur le chauffage électrique
Choisir un radiateur à inertieLes double systèmes de chauffeLes panneaux infrarouges lointainsLe chauffage basse températureQuelle puissance pour un radiateur électriqueComparer les différentes technologies de chauffages électriquesQu'est-ce que le confort thermique ?
La norme européenne Eco-design ou Eco-conceptionLe chauffage et la réglementation thermique 2012 L'annuaire des marques et fabricants de matériel de chauffage électriqueGlossaire de termes techniques

Les radiateurs à tubes halogènes

Ces radiateurs électriques tirent leur nom du gaz qui remplit les lampes ou tubes en silice utilisés pour produire la chaleur.

Un rayonnement électrique infrarouge court (IRC) haute température est émis par un filament en tungstène bobiné et baigné dans ce gaz complexe, l'halogène. La température du filament peut atteindre 2200 degrés Celsius.

Il existe plusieurs qualités de tube. Le tube en verre de quartz est le plus pur et le plus efficace. Il transforme plus de 85% de l'énergie électrique en chaleur radiante infrarouge.

Cette technologie est encore utilisé en chauffage d'appoint mobile pour l'habitation et parfois dans les salles de bain.


Un radiateur à halogène


En usage directif l'halogène se montre économique pour aménager des zones de confort dans les locaux d'activités et les lieux publics à grande hauteur sous plafond (entrepôt, églises). Sous forme de panneaux radiants facilement orientables, les lampes infrarouges sont utilisables en extérieur pour réchauffer directement les personnes sur une terrasse l'hiver.


Une réglette à lampe infrarouge Les lampes infrarouges trouvent un usage domestique pour le chauffage des salles de bains sous la forme de réglettes. Le rayonnement infrarouge assainit les atmosphères humides car il participe à éliminer l'eau infiltrée par condensation et ruissellement dans le bâti. Dans ces conditions, le rayonnement produira une sensation de bien-être et de confort alors que la température de l'air ne dépasse pas 18°C.


Les lampes ou tubes dits à quartz sont fabriqués dans un silicium très pur, à l'origine le quartz de roche, ce qui leur a valu ce nom. Les caractéristiques de ce verre très pur sont mises à profit pour assurer une excellente transmission du flux radiant. La résistance chauffante se présente sous la forme d'un filament de tungstène bobiné.

Le gaz halogène qui baigne le filament engendre un processus d'évaporation et redéposition du métal qui transfère la matière des parties les plus épaisses les moins chaudes (car les moins résistives) aux parties les plus fines du filament, ce qui a pour effet d'homogénéiser son diamètre et d'augmenter sa durée de vie.

Un tube de chauffage à halogène


En chauffage d'appoint infrarouge

Distribués sous la forme d'appareils fixes ou mobiles, ils remplacent avantageusement les poêles à combustible liquide et les chauffages au gaz quand une alimentation électrique est disponible. Le risque d'intoxication au monoxyde de carbone est nul, et le coût de revient légèrement inférieur.

A utiliser en priorité pour les usages intermittents car la chaleur produite par le rayonnement haute température se répartit bien dans les volumes et réchauffe instantanément mais ne produit pas un confort thermique suffisant pour une utilisation domestique en continu.


Un radiateur à lampes à quartz sur roulettes


Chauffage directionnel pour les ambiances très froides et les locaux difficiles à chauffer. Plusieurs allures de chauffe sont possibles en fonction du nombres de tubes allumés ce qui laisse une grande souplesse d'utilisation.


Les avantages des halogènes :

  • La chaleur rayonnée réchauffe directement les personnes et les objets comme lors d'une exposition au soleil,
  • La sensation de chaleur est immédiate,
  • Ne provoque pas de stratification ni de mouvement de l'air,
  • Dans la zone de confort, la chaleur est assez uniformément répartie,
  • Très efficace en appoint localisé,
  • Ne modifie pas la qualité de l'air.

Les points faibles :

  • Trop de resenti de chaleur en usage domestique prolongé,
  • Confort thermique très moyen comme tous les chauffages haute température,
  • La lampe doit être remplacée toutes les 5000 heures,
  • Prix de tubes halogènes
  • Risque d'incendie lié à la température des lampes,
  • Se régule en tout ou rien, chauffe par à-coups, (pas d'inertie)
  • La grille est portée à une température très élevée.

Que dit la réglementation ?

Ce type d'appareils de chauffage ne répond pas aux exigences d'efficacité thermique du classement NF Electricité Performance (chaleur douce et stable). Dans les Etablissements Recevant le Public, ces radiateurs dont la température de surface dépasse les 100°C doivent être fixés à une hauteur supérieure à 3 mètres (Arrêté du 25 juin 1980 concernant les obligations en matière de sécurité incendie dans les ERP). Enfin, les chauffages à infrarouges sont interdits dans les lieux accueillant de jeunes enfants selon le règlement en vigueur de la Norme NF C15-100 qui reprend le contenu de l'ancien article 21 des ERP.



chaleur douce

La chaleur douce

Convecteur

Panneau rayonnant

Radiateur à inertie

Sèche serviette

Deux en un

Infrarouge

Accumulateurs

Plancher (PRE)

Plafond rayonnant

Mur chauffant

Plinthes

chaleur forte

Convecteurs

Soufflant

Halogène

Panneau radiant

Bain d'huile

Dossiers

Le Fil Pilote

Les réglages

Calculer la puissance
utile


Quel emplacement
choisir ?


Comparatif

Calcul déperditions

La consommation

La convection

Chaleur bio ?

Les marques

3 devis gratuits
sans engagement


Normes

Classe électrique

Installation

Les volumes de SDB

Le confort thermique

La chaleur douce

La RT 2012

L'isolation



CGU         Copyright