Comment chauffer une maison en bois ??

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

de kouky

SI une maison en bois a une excellente isolation thermique, du côté de l'inertie thermique c'est pas génial ...
En hiver, il faut un chauffage à forte réactivité.
Autre paramètre, le bois est assez sensible à l'humidité prolongée surtout s'il n'est pas traité.

Ma question est donc, quel type de chauffage faut-il privilégier dans une MOB ?

Merci d'avance.



28 Juil 2010, 13:39
 

de Yvon

Ca dépend du niveau d'isolation mais on dit qu'il en coute à 20% moins cher de chauffer une maison en bois qu'une maison en maçonnerie.

Si l'isolation est moyenne, il va faire vite froid le soir du fait de l'absence d'inertie des murs qui ne vont pas stocker les apports solaires de la journée, donc il faut prévoir un chauffage rapide (sans inertie). Donc pas de plancher chauffant par exemple.
Des plinthes chauffantes sont souvent utilisées au Canada pour ce type de construction. Elle fournissent de l'air chaud. C'est pas génial mais certainement ce qui convient le mieux...

Je pense qu'il faut faire un mixte convection pour la sensation rapide de chaleur, et rayonnement pour le confort.

Pour améliorer la situation, il faut soit augmenter l'isolation,
soit augmenter l'inertie de la maison en bois. Voir ce site : http://www.ecosources.info/dossiers/Inertie_thermique



30 Juil 2010, 00:56
 

de kouky

Inertie thermique d'une maison bioclimatique en bois, paille, parpaing de chanvre ...

Une maison en bois aura une faible inertie thermique.
Même si son isolation est irréprochable, la maison n'aura pas une grande capacité à stocker la chaleur :

* En hiver , les apports solaires de la journée ne seront pas conservés longtemps, la chaleur émise par le système de chauffage devra être importante et continue pour que la maison ne se refroidisse pas pendant la nuit.
* En été , la maison risque de surchauffer pendant la journée



Donc solutions : Le mur Trombe, le mur Masse , un sol épais en terre cuite etc ...


Merci de cette référence, je ne pensais pas à ce problème d'absence d'inertie dans une MOB ...

Concrètement, des personnes sur ce forum peuvent-elles témoigner de ce phénomène ??



02 Aoû 2010, 20:38
 

de Yvon

Oui ... L'absence d'inertie est le gros défaut des ossatures en bois....

Avec un poêle à bois, on utilisera la convection pour chauffer l'étage.
Mais ça reste un chauffage d'appoint, à moins d'avoir un système "bois liquide" .. type granulés. Mais reste le défaut de tous les poêles qui est leur température très élevée... Et dans une maison sans inertie qui ne peut pas stocker et lisser les pics de chaleur d'un poêle ou d'une cheminée, je suis plutôt d'avis qu'il faut éviter de les utiliser.

Avec une chaudière à bois, on atteint un vrai confort car le ballon d'eau chaude fait tampon, on gagne en inertie et le rendement chaleur s'améliore car on peut chauffer en basse température.

J'aime pas les pompes à chaleur. C'est cher, ça coute en entretien, c'est bruyant, etc ...
Et de façon générale, un système qui affiche son moins bon rendement lorsqu'on en à le plus besoin (quand il fait vraiment froid) j'aime pas vraiment ...



03 Aoû 2010, 12:25
 

de letto

Ne faudrait-il pas d'abord répondre à cette question : Comment réagit le rayonnement infrarouge sur le bois ??

Est-ce que le rayonnement traverse le bois et donc se perd à l'extérieur de la maison ??
Alors qu'un mur en pierre stocke puis renvoie la chaleur ??



15 Aoû 2010, 19:16
 

de letto

Dans une maison en bois, le rayonnement ne s'accumule pas dans les murs mais il ne s'y perd pas non plus et les systèmes de chauffage à infrarouges longs procurent ainsi rapidement une chaleur douce et homogène, comme un rayon solaire dans la maison.


Les IR sont réfléchis par le bois ?? Affirmation gratuite ou réalité ... ??

J'ai trouvé le texte ici, mais pas vraiment argumenté...
http://www.pierreverte.com/index.php?op ... Itemid=159

Autre précisions sur le rayonnement thermique :

Il peut être réfléchis et/ou absorbé par les matériaux. Plus la surface d'un matériau est lisse et claire, plus les ondes infrarouges sont réfléchies. Plus la surface est poreuse et sombre, plus l'absorption de la chaleur est importante.

Donc il convient de bien étudier les matériaux d'une pièce avant d'opter pour un chauffage fortement IR....



15 Aoû 2010, 21:44
 

de kouky

Pour le chauffage, un artisan me conseille un gros poêle de masse en brique sur un coté de la maison.
L'été l'inertie pourra aussi tempérer les pics de chaleur en journée. Avec cette option, j'améliore l'inertie thermique de la maison, et je règle le problème du chauffage.



16 Aoû 2010, 10:24
 

de andre.stucky

Le bois a une émissivité très importante, il est donc très intéressant d'utiliser un chauffage infrarouge qui est optimal avec le bois, vous trouvez des articles sur la technique infrarouge, sur l'emissivité sur le site de leshabitats.fr
ces articles sont le résultat de compilations de différentes études sur l'infrarouge, ces études sont en allemand en général, comme le livre de Bösing : Heizen mit Infrarot (chauffer avec l'infrarouge) du professeur Kosack, ou de Meyer
les pays qui utilisent très largement l'infrarouge sont l’Autriche entre autres où les chalets en bois sont légions
Nous attendons des questions, base nous l'espérons de discussions.
Cordialement
Leshabitats.fr
:)



10 Oct 2011, 19:43
 

de NONO21

bonjour : il me semble qu'un poêle à bois plutôt petit (on suppose que la maison ne dépasse pas 100 m2) pourrait vous fournir une bonne partie de la chaleur, et quelques radiateurs à fluide pourraient prendre le relai lorsque le poêle s'éteint.

Une maison en bois de nos jours est très bien isolée, donc il faut peu de chauffage, et le chauffage se sent rapidement lorsqu'on le met en fonctionnement, justement parce que les murs n'absorbent pas les calories. Elles profitent aux habitants.

Et même si on n'est pas en région froide une PAC AIR/AIR IN VER TER à utiliser en chauffage serait intéressante : chauffage instantané et complèterait parfaitement le poêle.
Il faudrait l'installer dans la pièce principale, et suivant le plan de la maison, elle pourrait tout chauffer en laissant les portes ouvertes en journée.

L'inertie, ce n'est pas du chauffage gratuit : on chauffe des murs, ça prend du temps, et de ce temps là on se gèle, et ensuite, il faut maintenir ces murs (en pierre, en parpaing, en brique) en température, et ce n'est pas gratuit.

Vu le prix des énergies, mieux vaut profiter de la chaleur de suite.



14 Oct 2011, 09:12
 

de Yvon

andre.stucky a écrit:Le bois a une émissivité très importante, il est donc très intéressant d'utiliser un chauffage infrarouge qui est optimal avec le bois...


Le bois est un très bon isolant, et effectivement il a une autre caractéristique qui est importante pour les matériaux utilisés dans la fabrication des radiateurs infrarouge, c'est son bon coefficient d'émissivité (dans l'IR). Mais je ne vois pas le rapport qu'il y a entre le deux ...

Pourquoi la bonne émissivité du bois est-elle compatible avec un chauffage infrarouge ?

Comment se comportent les murs en bois lorsqu'ils reçoivent les rayonnement infrarouge du radiateur ?

- Ils absorbent ? Puis stockent ou rejettent vers l'extérieur ? euh ... non, puisque le bois est 1 isolant ...
- donc le bois réfléchit le rayonnement IR ?

:arrow: Est-ce à ce niveau que le coefficient d'émissivité du bois à une importance ? Pour assurer une bonne réflexion des infrarouges ... ?



14 Oct 2011, 11:55
 

de NONO21

bonjour : un chauffage à infrarouge, c'est bon pour foutre le feu, et avec la maison en bois, ça devrait marcher.



28 Oct 2011, 22:46
 

de Yvon

Tous les radiateurs produisent de l'infrarouge que ce soit les panneaux rayonnants, les radiateurs à inertie, les PRE, etc... et ils ne mettent pas le feu. Ici, on parle pas des lampes infrarouges mais des "radiateurs infrarouges", c'est à dire de panneaux rayonnants améliorés pour produire une chaleur avec un taux de rayonnement très important (60-80%). C'est pas pour autant que ces radiateurs sont plus chauds, leur température de surface ne dépasse pas les 70°C comme tous les appareils de chauffage modernes.



02 Nov 2011, 23:11
 

de legdper

Bonsoir,

« Les habitats » explique que le rayonnement ne chauffe pas l’air et touche toutes les surfaces qu’il rencontre.

Dans un chalet en bois toutes les surfaces touchées sont en bois.
Chaque surface touchée par un rayonnement transforme ce rayonnement en trois parties, une part de conductivité (le matériau absorbe), une part de convection ( le matériau chauffe et transmet sa chaleur à l’air) et une part de rayonnement (le matériau réfléchit le rayonnement). Les pourcentages de chacun dépendent des matériaux (entre autres).

Voyons comment réagit le bois ?
C'est un excellent isolant car il possède une très faible conductivité thermique. Il y a donc très peu de conductivité.
Le bois a très peu d’inertie. Il n’accumule pas de chaleur. Il y a donc très peu de convection.
Il reste donc la troisième partie, le rayonnement, qui se taille la part du lion dans les pourcentages.

Rayonnement des radiateurs, rayonnement des surfaces en bois, …….mais alors qu’est-ce qui chauffe l’air ?

C'est quand même la température de l'air + le rayonnement qui font l'equilibre thermique.....non?



04 Nov 2011, 00:48
 

de Yvon

Merci pour ces précisions.

Le rayonnement va ainsi circuler par réflexion jusqu'à rencontrer un corps solide qui peut l'absorber. Des objets vont se réchauffer et à leur tour vont réchauffer quelque peu l'air par micro-convection.

Je pense que la chaleur de l'air peut rester relativement basse dans une habitation... 14/15°C. Le corps n'a pas beaucoup d'échanges avec l'air ambiant surtout s'il n'est pas en mouvement. D'ou la nécessité de bien isoler pour éliminer les courants d'air.

Ainsi, comme on l'a déjà tous entendu dire .. On peut comparer le chauffage radiant au soleil qui réchauffe un skieur au sommet d'une montagne par -10°C. L'air est très froid mais le rayonnement réchauffe le corps et élimine les sensations de froid, pour peu qu'il n'y ait pas de vent.

Dans des conditions moins extrême, le rayonnement d'une surface peu chaude (50/60°C) produit dans une maison une chaleur très favorable à l'équilibre et au confort thermique. De plus, lorsque l'air reste à une température inférieur à la température résultante la respiration est de meilleur qualité.



04 Nov 2011, 01:39
 

de Yvon

Dans une maison bois, on peut aussi donner de l'inertie et de la matière à réchauffer en construisant un mur en maçonnerie : mur trombe, mur masse ou un sol épais en terre cuite par exemple ...



04 Nov 2011, 01:54
 

de legdper

Bonjour,

On peut aussi, et tout simplement, mettre des radiateurs à inertie plutôt que de mettre des rayonnants, et plus particulièrement de l'inertie humide (fluide caloporteur ou circulation d'eau) qui à plus de réactivité que l'inertie sèche et qui est un paramètre important dans des lieux qui n'ont pas d'inertie.
L'inertie des radiateurs contribue à améliorer le manque d'inertie de la maison.



04 Nov 2011, 12:37
 

de NONO21

bonjour : "inertie humide" voilà un terme qui devrait être rayé et remplacé par inertie liquide.

Sinon certains vont s'imaginer qu'on se chauffe avec de la vapeur d'eau, ce qui n'est pas le cas.

la résistance chauffe un liquide ce qui répartit mieux la chaleur, alors que pour d'autres radiateurs, la résistance chauffe un solide : pierre, fonte etc...



07 Déc 2011, 11:36
 

de legdper

Bonjour NONO21,

L'opposition à "sec" est "humide", n'est-ce pas?
L'opposition à "liquide" est "solide", n'est-ce pas?
NEEDO chauffe à la vapeur, n'est-ce pas?
Alors??



08 Déc 2011, 18:21
 

de valevin5

Bonjour à tous,

Comme l'ont dit plusieurs de nos camarades, le bois a de par son épaisseur l'avantage de l’inertie thermique. Le bois stocke la chaleur et irradie la maison avec cette dernière. Il faut que tu choisisses un mode de chauffage qui chauffe les objets ( donc les murs) plutôt que l'air, qui elle répartie mal la chaleur!

Au niveau des chauffages écologiques, je penserais au plus à un système de chauffage à bois, du genre poêle qui diffuse la chaleur mais dans la durée.

Si toutefois tu souhaites de plus amples informations n'hésites pas à faire appel à des professionnels sinon je te donne deux liens sur ce type de système http://www.soluseo.fr/chauffage/chauffage-bois.html et http://www.webois.fr/chauffage-au-bois!
Bon courage

A bientôt



25 Juin 2012, 16:41
 

de Alain

valevin5 a écrit:Comme l'ont dit plusieurs de nos camarades, le bois a de par son épaisseur l'avantage de l’inertie thermique. Le bois stocke la chaleur et irradie la maison avec cette dernière. Il faut que tu choisisses un mode de chauffage qui chauffe les objets ( donc les murs) plutôt que l'air, qui elle répartie mal la chaleur!


On ne peut pas dire que le bois ait une bonne inertie thermique dans une maison même si le bois est c'est vrai le matériau de construction qui possède la plus forte capacité de stockage de la chaleur spécifique (2 100 J/kg) ... !!! Capacité thermique par unité de masse et non de volume ... Le bois est léger par rapport à la maçonnerie.

Par contre, des isolants denses à base de cellulose (laine de bois) produisent alors un très bon confort été/hiver.

Une maison construite en bois a peu de masse thermique surtout si l'isolation est réalisée avec des laines de roche ou de verre. La maison ne stocke pas la chaleur par son bâti, et comme l'air accumule encore plus faiblement la chaleur, à la première ouverture de porte l'hiver, toute la chaleur est partie. D'ou l'efficacité du chauffage rayonnant sur les convecteurs dans ce type de construction.

C'est pour cette raison qu'on installe souvent dans les MOB des murets en briques de terre crue, qu'on renforce la masse thermique des sols, ou encore qu'on utilise des poêles de masse qui peuvent apporter plusieurs tonnes de capacité de stockage de chaleur (ou de fraicheur l'été) ...

Le chauffage d'une maison en bois ne peut se décider qu'avec la connaissance de toutes les caractéristiques de cette dernière..


choix-radiateurs-electriques-poele-t495.html



26 Juin 2012, 14:10
Administrateur du site
 

de Yvon

Pour revenir sur la question du comportement du bois comme matériaux de construction, il faut préciser que le bois est un très bon isolant mais qu'il peut aussi stocker la chaleur lorsqu'il est dense et qu'il à la particularité de renvoyer ensuite la chaleur vers l'intérieur.


La produit idéal

- isolante
- stockante
- déphasante

pour fabriquer les parois n'existe pas !!

Le déphasage idéal est d'environ 10 à 12h pour que la chaleur de l'après midi pénètre la nuit. Ce paramètre varie avec la capacité de stockage et la résistance thermique. Si on veut de se passer d'une clim dans les régions très ensoleillées, il faut bien faire attention au temps de transfert du toit et des façades les plus exposées au soleil.



27 Juin 2012, 14:57
 


Retourner vers Le chauffage électrique



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

CGU         Copyright