Différence entre inertie sèche et fluide

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

Différence entre inertie sèche et fluide

de Dami » Dim 1 Avr 2018 12:11

Sur le site xxxxx, je lis que l'Inertie fluide "offre une montée en température rapide, ce qui les rend particulièrement adaptés aux chambres", et la suite précise que "les radiateurs à inertie sèche restituent la chaleur pendant longtemps, même quand ils sont éteints, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie à l’usage."

Alors que sur ce site, j'entends dire que l'inertie sèche est plus réactive.

Qu'en pensez-vous ?

Bon weekend ensoleillé !
Dami
 
Messages: 23

 

 


Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Merik » Lun 2 Avr 2018 15:32

Bonjour Dami,

J'ai en partie répondu à cette question ici.

Le sujet a été abordé de nombreuses fois. Les fluides sont considérés comme étant plutôt lents à monter en température car le liquide réchauffé par le thermoplongeur commence par circuler dans le corps de chauffe pour y répartir la chaleur de façon homogène. L'émission de chaleur est quelque peu retardée en comparaison d'un émetteur dit à inertie sèche qui produit de la chaleur par contact direct de son cœur de chauffe avec l'air.

La chambre est une pièce souvent chauffée par intermittence, un peu au réveil, et un peu le soir avant de se coucher. On gagne alors à utiliser un mode de chauffe réactif pour basculer entre les modes eco et confort.

Il faut regarder cas pas cas. Chez ce fabricant, le fluide 1500 watts pèse 15 kg contre 35 kg pour la même puissance du modèle à inertie solide !! En plus de cette importante masse thermique handicapante, le choix du fluide se justifie très bien par sa chaleur plus douce et plus homogène qui donne moins de mouvement convectif et qui déplace moins les poussières et assèche moins l'air ambiant.

"les radiateurs à inertie sèche restituent la chaleur pendant longtemps, même quand ils sont éteints, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie à l’usage".


:shock: Prétendre que stocker longtemps la chaleur fait réaliser des économies est un mauvais argument. A moins d'avoir recours à un stockage aux heures creuses ce qui n'est pas l'idée évoquée dans cette phrase. Le stockage réalisé par l'inertie a pour seul utilité de lisser la température du corps de chauffe par rapport à la température de la résistance chauffante qui varie fortement entre les périodes de mise sous tension et de mise hors tension commandées par la régulation.

Stocker beaucoup de chaleur peut même nuire au confort et à la consommation car dans certaines situations, il y aura une restitution inutile (non contrôlable) : ensoleillement, passage au mode eco. Le tendance est d'utiliser moins d'inertie et des thermostats PID à base de temps courte de l'ordre de la minute.
Merik
 
Messages: 824

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Dami » Lun 2 Avr 2018 18:23

Le stockage de la chaleur ne fait que différer l'utilisation de l'énergie. On est d'accord. Zéro économie.
Dami
 
Messages: 23

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Yvon » Ven 6 Avr 2018 10:36

Pour ceux qui veulent des détails, il faut relire cette ancienne discussion "Bémols sur la technologie des radiateurs à inertie", surement la plus documentée sur cette question.
bemols-chez-les-radiateurs-inertie-t102.html

Donc, le radiateur à inertie est constitué d'un corps de chauffe en fonte d'aluminium, d'un cœur de chauffe solide ou d'un fluide caloporteur, et d'une résistance chauffante. Cette construction a pour objectif de proposer un émetteur de chaleur de meilleur qualité que le panneau rayonnant qui lui même a été une évolution des convecteurs. Les défauts du panneau rayonnant étant les vagues de chaleur, la part trop importante de convection et la température d'émission souvent trop forte.

En régime statique, le radiateur à inertie produit une chaleur continue et stable comme un radiateur de chauffage central auquel il est souvent comparé pour son niveau de confort.

En régime dynamique, le radiateur doit être capable de s'adapter rapidement à une variation rapide des besoins et aux changements de mode. Les modèles les plus lourds perdent en efficacité thermique à cause de leur manque de réactivité. L'effet positif de l'inertie en mode statique devient alors un handicap en dynamique.

Dans la pratique, on voit que l'inertie fluide s'en sort mieux sur tous les points.

Radiateur à inertie sèche ou solide : Coeur en céramique, stéatite...
- gros écarts de température sur le corps de chauffe
- souvent trop d'inertie, trop de stockage

Radiateur à inertie fluide : huile végétale ou minérale
- Ecart de température réduit sur toute la surface du radiateur.
- Bon étagement de la différence de température du haut vers le bas.
- Equilibre du rayonnement de l’appareil sur toute sa surface de chauffe.
- Moins de stockage.


Chaleur moins homogène avec l'inertie sèche
Yvon
 
Messages: 2019

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Dami » Sam 7 Avr 2018 10:46

8-) 8-) 8-)

Pour continuer avec les fake info d'Internet. Trouvé sur le site le Blog Matériel

A inertie sèche
".... La résistance électrique est noyée dans la masse. Cet assemblage limite au maximum le risque de perte de chaleur."


A inertie fluide
"..La composition du fluide n’est pas toujours très naturelle. Elle se compose d’huile végétale ou animale..."
Dami
 
Messages: 23

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Vinke » Lun 1 Oct 2018 17:17

Une question pour rebondir sur le sujet j'aimerais ajouter mon grain de sel.
Pourquoi les catalogues et les rayons sont remplis d'inertie sèche si l'inertie fluide est plus avantageuse ?
Vinke
 
Messages: 16

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de bebenz » Lun 1 Oct 2018 19:08

L'inertie fluide n'est pas meilleur ou moins bonne, c'est une technologie différente de l'inertie sèche.
Après il y a fluide et fluide comme il y a inertie sèche et inertie sèche...

Le comparatif de Yvon avec l'image thermique le montre très bien. Nous avons un bon fluide comparé a un tres mauvais radiateur a inertie mais l'inverse et possible aussi.
On parle aussi d'assèchement de l'air mais vous pouvez aussi avoir des mal de gorge avec des fluides ( exemple du chauffage central où on met un humidificateur sur le radiateur).

Bref un bon chauffage c'est minimum du NF perf 2** et un prix de 350-400€ peut importe la technologie
bebenz
 
Messages: 82

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Yvon » Lun 1 Oct 2018 21:30

Bonsoir,


bebenz a écrit:On parle aussi d'assèchement de l'air mais vous pouvez aussi avoir des mal de gorge avec des fluides ( exemple du chauffage central où on met un humidificateur sur le radiateur).


Oui.. Plus l'air est chaud, plus il capte l'humidité ambiante et favorise son évacuation par la VMC.
Les radiateurs de chauffage central d'anciennes générations à barreaux de fonte des années 60/70 sont de petite taille et parcouru par de l'eau très chaude. Peu de rayonnement et beaucoup d'air très chaud = assèchement. Problème qui a disparu avec les chaudières basse température et les grands panneaux en alu.

Il existe surement de mauvais fluides... Corps de chauffe de petite taille par rapport à la puissance et/ou mauvaise circulation du fluide., mais il me semble, mais je peux me tromper, qu'à qualité de fabrication égale, on fera toujours mieux avec l'inertie fluide ??
Yvon
 
Messages: 2019

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de LESPECIALISTE » Lun 1 Oct 2018 21:55

l'huile permet une montée plus rapide en température que la plupart des radiateurs à inertie sèche, parce que la chaleur se répartie de manière homogène dans le radiateur plus rapidement, par contre elle accumule moins longtemps que l'inertie sèche, donc ça consomme plus. et puis l'huile perd sa capacité d'accumulation de chaleur avec le temps (l'élasticité).

il n'y a qu'un seul fabricant FRANCAIS "qui noye ça résistance dans la masse..." ET C'EST LE SEUL QUI ARRIVE A OBTENIR UNE MONTEE EN TEMPERATURE AUSSI RAPIDE QUE LES FLUIDES !
POUR TOUS LES AUTRES LA RESISTANCE CHAUFFANTE EST SOIT SOUS LE BLOC D'INERTIE SECHE SOIT AUTOUR CE QUI ENGENDRE DES DEPERDITIONS ET NECESSITE PLUS DE TEMPS POUR CHAUFFER LE BLOC DANS SON INTEGRALITE.

quand on parle d'inertie sèche, il faut avoir a l'esprit le poids du radiateur, se dont personne ne parle ? l'inertie fluide permet donc d'avoir un radiateur moins lourd... fuyez les radiateurs à inertie sèche qui ne pèse pas lourd car plus le bloc est léger, plus l'accumulation est médiocre, quelques soit le matériau.

l'avantage des radiateurs à inertie fluide c'est qu'il coute moins chère à l'achat, mais plus chère à l'utilisation. ils sont donc bien adapté pour les chambres et les pièces secondaires, mais privilégié l'inertie sèche pour le salon, la salle à manger, le séjour...

les matériaux qui accumulent de la chaleur sont répartis dans cette ordre là :

les fluides caloporteurs
l'huile végétale qui perd son élasticité au bout de deux ans (radiateur entre 100 et 300 euros)
l'huile minérale qui perd son élasticité au bout de 4 ans (radiateur entre 350 et 600 euros)
l'huile de synthèse garantie 10 ans (radiateur entre 500 et 1000 euros)

l'inertie sèche :
brique réfractaire
fonte
céramique
stéatite
pierre ollaire
cœur de pierre de lave

et la c'est le grand déballage de n'importe quoi, parce que plus le poids et faible moins on accumule... c'est pourtant essentiel de connaître le poids...

que vous preniez inertie sèche ou fluide, la carcasse de votre radiateur (en fonte d'aluminium ou en tôle) empêche une rayonnance optimale de la chaleur dans la pièce, car la chaleur (= infrarouge) ne traverse pas la matière. Le seul matériau qui laisse rayonner 100% de la chaleur, c'est la VITROcéramique, comme les vitre d'insert de cheminée, de poêle et les plaques de cuisson haut de gamme.

un bon radiateur ça coute entre 600 et 2500 euros, à ce prix la vous investirez dans un modèle économique, autrement vous dépenserez régulièrement votre argent en réparation, en remplacement et en consommation électrique pour votre foyer.

d'après l'ADEME, un foyer français remplace en moyenne 7 fois chaque radiateur... d'où l'intérêt d'investir dans le haut de gamme pour des économies, du confort et de la sérénité.
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Yvon » Lun 1 Oct 2018 23:43

LESPECIALISTE a écrit:l'huile permet une montée plus rapide en température que la plupart des radiateurs à inertie sèche, parce que la chaleur se répartie de manière homogène dans le radiateur plus rapidement, par contre elle accumule moins longtemps que l'inertie sèche, donc ça consomme plus. et puis l'huile perd sa capacité d'accumulation de chaleur avec le temps (l'élasticité).



Ok, sur la première partie de la phrase. Le mouvement de l'huile comme l'eau du chauffage central assure une bonne répartition de la chaleur dans tout le corps de chauffe.

Mais accumuler plus longtemps que nécessaire pour lisser la résistance chauffante et obtenir une stabilité thermique du corps de chauffe ne fait absolument rien gagner en énergie.

Tout bon radiateur à inertie fluide présente une température de surface homogène et stable. Plus d'inertie n'apportera que des difficultés à suivre les variations des déperditions. Donc, l'inertie sèche n'apporte rien de plus.

Une fois qu'on a la technique pour fabriquer un radiateur électrique au corps de chauffe à température stable et uniforme, les voies d'amélioration sont la réduction de sa température et la réduction de la convection au profit du rayonnement.

Ce qui s'obtient en augmentant la taille du corps de chauffe et en supprimant les circuits convectifs : le type 10 en chauffage central. Grand panneau simple en aluminium. Le type 10 correspond aux panneaux chauffants fermés du chauffage électrique haut de gamme.

Types de corps de chauffe
Yvon
 
Messages: 2019

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de LESPECIALISTE » Mar 2 Oct 2018 11:03

les inconvénients des fluide caloporteurs :

détérioration de la qualité de l'huile (son élasticité) dans le temps
détérioration des joints d'étanchéité qui entraine des fuites
le remplacement et le recyclage de l'huile sont des contraintes supplémentaires
aucune isolation coté mural, donc des déperditions de chaleur équivalentes à la rayonnance côté pièce.
l'huile emmagasine moins de chaleur que les bloc accumulateurs, donc consommation plus importante.
les dimensions sont moins compact que pour l'inertie sèche du fait que la longueur de la cartouche chauffante augmente avec la puissance, tout comme le nombre d'élément en fonte.
le design est moins développé que pour l'inertie sèche
les dimensions des éléments en fonte varient en hauteur et en épaisseur mais jamais en longueur (8cm)
un 1000 watts mesure donc toujours minimum 70cm, il est constitué de 9 éléments.
donc des radiateurs très grands par rapport aux radiateurs à inertie sèche à puissance équivalente.
la carcasse en fonte diffuse moins bien la chaleur que la Vitrocéramique, sinon vous auriez des plaque de cuisson haut de gamme en fonte ;)

les radiateurs à fluide caloporteurs sont parfaitement adaptés aux pièces secondaires mais privilégiez l'inertie sèche pour faire des économies dans les pièces de vie, séjour, salon, salle à manger.
LESPECIALISTE
 
Messages: 132

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de Yvon » Lun 15 Oct 2018 17:22

:cry: :cry: :cry:

LESPECIALISTE a écrit:les inconvénients des fluide caloporteurs :

détérioration de la qualité de l'huile (son élasticité) dans le temps

Peut être vrai il y a 20 ans, mais les huiles utilisées de nos jours sont inaltérables

LESPECIALISTE a écrit:Détérioration des joints d'étanchéité qui entraine des fuites

Aussi exceptionnel que faire joint de culasse

LESPECIALISTE a écrit:le remplacement et le recyclage de l'huile sont des contraintes supplémentaires

Oui, c'est un argument à prendre en compte d'un point de vue écologique.

LESPECIALISTE a écrit:aucune isolation coté mural, donc des déperditions de chaleur équivalentes à la rayonnance côté pièce.

Pour tous les types de corps de chauffe isothermes placés sur un mur de façade non isolé, 10% à 15% de la puissance peut être perdu en déperdition à l'arrière. Beaucoup moins dans les constructions récentes. Il est conseillé de renforcer l'isolation au dos des radiateurs.

LESPECIALISTE a écrit:l'huile emmagasine moins de chaleur que les bloc accumulateurs, donc consommation plus importante.

.. Aucun gain n'est réalisé par un stockage de chaleur qui n'est qu'une restitution différée.

LESPECIALISTE a écrit:la carcasse en fonte diffuse moins bien la chaleur que la Vitrocéramique, sinon vous auriez des plaque de cuisson haut de gamme en fonte ;)


Ca reste à prouver ;) Le verre est plutôt un isolant .. Tout dépend de la température derrière la vitre... La fonte d'aluminium à quant à elle une très bonne émissivité, et c'est ce qui est demandé à un corps de chauffe pour qu'il rayonne.
Yvon
 
Messages: 2019

Re: Différence entre inertie sèche et fluide

de guihard » Ven 9 Nov 2018 11:51

Les menteurs et les incompétents sont légions en ce bas monde ( certains vendeurs de convecteurs) Vous ne réaliserez aucune économies entre un convecteur à inertie sèche ou fluide.Ils rendent tous les deux l'énergie accumulée précédemment plus ou moins rapidement et pas plus. Si vous voulez faire des économies intéressantes if faut changer de type de chauffage.
Signé MICHEL ex professeur d'électrotechnique.
guihard
 
Messages: 3





publicité


Retourner vers Le chauffage électrique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités