Le guide sur les radiateurs électriques Différents types d'appareils de chauffage électrique Le forum de discussions
Les fabricants de radiateurs électriques Le forum sur le chauffage électrique Comparatif des types de chauffage électrique   Demander 3 devis gratuits et sans engagement  

Rechercher dans le site
 


chaleur douce
La chaleur douce
Convecteur
Panneau rayonnant
Radiateur à inertie
Sèche serviette
Deux en un
Infrarouge
Accumulateurs
Plancher (PRE)
Plafond rayonnant
Mur chauffant
Plinthes


chaleur forte
Convecteurs
Soufflant
Halogène
Panneau radiant
Bain d'huile


Dossiers
Les réglages
Confort thermique
Quel emplacement ?
L'isolation
Calcul déperdition
La consommation
La convection
Chaleur Bio


Normes
Le Fil pilote
Classe électrique
Installation
Les Volumes de SDB
La chaleur douce
La RT 2012


Annuaire des fabricants de radiateurs électriques

Dictionnaire du chauffage électrique

 






Le positionnement des appareils de
chauffage électrique

Equilibrage ou opposition ?


L'efficacité énergétique des appareils de chauffage localisé peut être optimisée en appliquant quelques règles simples relatives à leur position dans le logement. Choisir les meilleurs emplacements pour les installer a pour objectif d'améliorer le confort thermique des occupants mais aussi d'éviter des déperditions anormales de chaleur.

Sur cette question épineuse du choix de l'emplacement le plus favorable à l'efficacité thermique des émetteurs de chaleur muraux, une large étude menée durant 5 ans à la fin des années 90 par le GREC a confirmé, en partie les habitudes prises par les installateurs. Les conclusions mettent en évidence l'influence du niveau d'isolation et du type d'émetteurs. Deux positions contraires ont été étudiées : la position dite en allège ou en équilibrage et l'opposition. Pour conclure sur l'aspect plus ou moins favorable d'une position, l'étude a mesuré la consommation, la sensation de confort et les pertes thermiques au dos de l'appareil et le long de la paroi sur laquelle l'émetteur de chaleur est placé.


Choix de la position d'un radiateur : Equilibrage ou opposition ?


Pour s'approcher du confort thermique dans un logement mal isolé qui présente un vitrage ou un mur donnant sur l'extérieur plus froid que les autres parois, il est admis que le système de chauffage doit transmettre au moins 30 à 35% de chaleur par rayonnement.

Dans les logements anciens très déperditifs, les convecteurs ne sont pas en situation d'offir un mode de chauffage confortable ce qui en fait une solution énergivore.

Les émetteurs rayonnants placés en allège sont mis à profit pour équilibrer les échanges radiants et réduire la différence de ressenti des températures de surface.
 

D'une manière générale, la position en équilibrage améliore le confort thermique, sauf pour les convecteurs qui produisent très peu de rayonnement. Les causes d'inconfort thermique sont fortement liées aux dissymétries entre les températures de surface rayonnées. La position du radiant en allège est donc toujours favorable au confort mais la chaleur absorbée par le mur donnant sur l'extérieur peut dans les cas les plus défavorables atteindre jusqu'à 15% de la puissance de l'émetteur !


Le cas des convecteurs :

Les études ont montré que placer les convecteurs en allège ou en opposition a peu d'influence sur le confort thermique et la consommation, dans l'ancien comme dans le neuf ! La croyance dans l'intérêt du rideau d'air chaud devant les fenêtres n'a pas été vérifiée par l'étude du GREC. Dans les bâtiments anciens, les pertes en allège sont importantes, ce qui rend très défavorable cette position qui apporte très peu d'avantage en terme de confort. Dans les logements neufs sans parois froides, les convecteurs donnent également un bilan confort/pertes légèrement avantageux au montage en opposition.

Si les points forts des convecteurs sont leur faible encombrement, leur esthétique et des contraintes de positionnement moindre par rapport aux rayonnants, ils ne conviennent pas aux pièces ayant une grande hauteur sous plafond, et doivent être placés à distance de la verticale des extraction d'air par VMC simple flux.

La production d'air chaud par les appareils convectifs permet difficilement d'obtenir une diffusion homogène de la chaleur. La pose de déstratificateurs peut faciliter le mélange. Le convecteur quelque soit sa technologie reste un émetteur peu confortable en particulier dans le logement mal isolé.


Le rayonnant placé en opposition :

Réduit les pertes au dos.
Le radiateur électrique est placé en opposition

L'émetteur de chaleur est placé sur un mur intérieur, en face ou perpendiculaire à la paroi froide, tout en se gardant de l'installer devant des vitrages. La sensation de froid venant de la paroi froide n'est pas compensée. La dissymétrie des températures de surface crée une sensation d'inconfort plus ou ou moins ressentie selon le niveau d'isolation. L'avantage du cette configuration est l'absence de déperdition à l'arrière du radiateur et sur la colonne d'air chaud en vertical du mur. L'opposition peut être un choix judicieux quand le bâti est très bien isolé.


Le rayonnant placé en équilibrage ou "allège" :

Réduit la sensation de paroi froide.
Le radiateur électrique est placé en allège ou équilibrage

La position en équilibrage est toujours favorable au confort si l'espace à chauffer montre un mur ou un vitrage plus froid que les autres parois qu'il est alors intéressant de compenser. Dans la plupart des cas, il est recommandé de fixer la source de chaleur en allège, c'est à dire sous la fenêtre et par extension à côté de la baie vitrée ou sur la paroi la plus froide. Dans cette configuration, les échanges énergétiques radiants entre les occupants et leur environnement tendent à s'équilibrer harmonieusement. Le rayonnement électromagnétique qui absorbe les calories des personnes vers la paroi froide est compensé par le flux radiant de la surface chaude du radiateur. Une pièce d'isolation moyenne a besoin d'une production de chaleur comprenant au moins 30% de rayonnement pour annuler le ressenti des parois froides.

Si l'équilibrage offre souvent le double avantage d'être agréable pour le corps et pour le portefeuille car le confort permet de régler une consigne inférieure d'environ 1 degrés Celsius, l'installation d'un radiateur sur un mur mal isolé et donnant sur l'extérieur peut s'avérer une source importante de déperditions thermiques qui tempère sensiblement l'intérêt de ce choix. Pour les émetteurs de chaleur qui rayonnent des deux côtés, tels que les radiateurs à inertie en fonte d'aluminium et les panneaux de chauffage central à eau, les déperditions à travers le mur se stituent entre 10 et 15% de la puissance fournie. Il convient alors de considérer ce choix au regard du besoin de confort (cas d'une pièce de vie) ou de la possibilité de renforcer l'isolation à l'arrière des radiateurs.

L'importance de l'isolation :

Le chauffage des maisons très bien isolées, maisons passives, bioclimatiques, BBC, RT2012 est grandement facilité par la qualité d'isolation des murs et la présence vitrages à haut rendement qui ont entraîné une forte augmentation de la température interne des façades. Aujourd'hui, le double vitrage est la référence en matière d'ouvrant extérieur dans le neuf et s'impose dans la rénovation en régions froides. Les VIR (vitrage à isolation renforcée) ont une couche d'oxydes métalliques déposée sur une des faces intérieures du verre. Cette couche réduit les déperditions thermiques du logement en augmentant le pouvoir réflecteur du verre aux rayons infrarouges, notamment ceux émis par les appareils de chauffage.

Le renforcement du pouvoir isolant du bâti est toujours délicat à mettre en oeuvre dans l'existant. Lorsque nécessaire, l'isolation limitée à la zone située à l'arrière des appareils de chauffage est une opération facile à réaliser qui permet à moindre frais de réduire en partie la puissance perdue au dos. Dans l'ancien, ces pertes peuvent atteindre jusqu'à 15% de l'énergie consommée par le radiateur. Un panneau isolant d'au moins 5 millimètres d'épaisseur et recouvert d'une feuille réfléchissante sera découpé à la taille du corps de chauffe et fixé sur le mur à l'aide d'agrafes.


Bien dégager les radiateurs. Pas de niche ou de cache !

S'il est possible d'envisager l'encastrement d'un convecteur tant que la circulation d'air n'est pas entravée, le fonctionnement d'un radiateur exige que sa façade soit totalement dégagée. Placé dans un meuble décoratif ou dissimulé derrière un cache, le radiateur habillé perd son efficacité thermique et se transforme en convecteur. Les conséquences sont multiples :
  • perte du rayonnement source de confort,
  • surchauffe et perte de puissance thermique,
  • augmentation des pertes de chaleur dans la bâti,
  • dysfonctionnement probable du thermostat.

A lire dans le forum : Pas de niche ni de cache radiateur pour conserver l'efficacité thermique des appareils de chauffage.


L'apport direct de chaleur par rayonnement :

La façon la plus économique de concevoir un chauffage est de réchauffer directement les personnes. Cette technique bien connue est utilisée dans les locaux industriels et les bâtiments publics ayant une grande hauteur sous plafond qui rend très coûteux de chauffer tout le volume. Cependant, l'usage de lampes infrarouges directives à haute température dégradent considérablement les conditions de confort et ne peut convenir pour un usage domestique.

Au moyen d'émetteurs radiants basse température, l'apport direct de chaleur aux personnes peut s'envisager dans l'habitat comme une voie pour réduire la facture de chauffage. La grande surface d'émission des émetteurs à infrarouges lointains dont la température se stabilise vers 70°C ne crée pas de sensation d'inconfort même 80% de l'énergie se propage par rayonnement.

Panneau chauffant à infrarouges  

Les corps de chauffe plats sans convecteur de type panneau chauffant produisent une chaleur douce directive. Une surface d'envrion 1 M² délivre une puissance de 1000 watts à une température de surface d'envrion 70°C.

Cette technologie dite à infrarouges lointains est favorablement utilisée pour réduire la consommation d'énergie d'un chauffage.

Dans tous les cas, les émetteurs de chaleur équipés d'une façade rayonnante doivent être positionnés de façon à apporter un maximum de chaleur directement aux personnes.

Les corps de chauffe seront bien dégagés pour éviter toute entrave à l'émission du rayonnement électromagnétique.


Pour conclure ...

Par le passé, les corps de chauffe étaient systématiquement placés le long des façades pour équilibrer des zones souvent froides et humides. Dans le logement récent, l'élévation importante de la température interne des murs laisse plus de liberté pour choisir des emplacements qui distribuent la chaleur de façon plus efficace. Le flux rayonnant des radiateurs et panneaux chauffants basse température peut être judicieusement positionné pour créer dans les grandes pièces de vie des zones de confort renforcé.

 
 
 
CGU