Bemols chez les radiateurs à inertie!!

Comment ça fonctionne...? Quelle consommation ? Questions théoriques sur le chauffage et les émetteurs de chaleur électriques.

Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mar 30 Mar 2010 16:50

Bonjour à tous,

Pourquoi certains fabricants de radiateurs à inertie stéatite ou céramique vantent d'un coté les qualités de leurs coeurs de chauffe pour leur capacité à retenir l'énergie emmagasinée et d'un autre coté celle des corps de chauffe en aluminium pour leur excellente diffusion thermique ( 5 fois plus rapide que l'acier )..??
Comment peut-on associer deux paramètres qui vont à l'encontre l'un de l'autre pour avoir des résultats optimums..??
Ne vaut-il pas mieux associer un coeur de chauffe à inertie avec un corps de chauffe plus lent à diffuser (acier par exemple) pour augmenter l'inertie de l'ensemble..??
legdper
 
Messages: 143

 

 


Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Mar 30 Mar 2010 18:40

bonjour : Il faut épater le client. Si un radiateur est très chaud, le client est émerveillé. Et puis, il y a le look. Certains achètent un radiateur parcequ'il est beau, cela constitue un décor, alors que pour un radiateur l'essentien est de chauffer. C'est ça le marketing...

Il vaudrait mieux des radiateurs moins chauds mais avec une surface un peu plus grande. Certains 1000 watts sont vraiment minuscules. Et il ne serait pas idiot que ces radiateurs aient deux puissances avec deux résistances indépendantes, ils s'adapteraient mieux à la situation, à la saison etc....
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de Alain » Mar 30 Mar 2010 19:31

legdper a écrit:Bonjour à tous,

Pourquoi certains fabricants de radiateurs à inertie stéatite ou céramique vantent d'un coté les qualités de leurs coeurs de chauffe pour leur capacité à retenir l'énergie emmagasinée et d'un autre coté celle des corps de chauffe en aluminium pour leur excellente diffusion thermique ( 5 fois plus rapide que l'acier )..??

Bonjour !

Certains fabricants racontent n'importe quoi, comme le fait que, continuer à chauffer grâce à l'inertie permet de faire des économies d'électricité ...

Mais là, Je trouve que c'est cohérent.
Dans les radiateurs à 2 éléments, le cœur et corps de chauffe ont des rôles opposés.

Le cœur de chauffe a un rôle tampon entre la résistance branchées sur le 220 V qui est souvent très chaude, et le reste du radiateur. Plus la matière utilisée à une capacité thermique importante, moins le radiateur sera encombrant et meilleur sera l'effet d'inertie (la stabilité par rapport aux arrêt / marche de la résistance). Le cœur sert à abaisser et stabiliser la température.

Pour le corps de chauffe la "diffusion" thermique fait, à mon avis, en partie référence à la faculté de rayonner ou "émissivité".

Un bon radiateur électrique ne doit pas trop monter en température pour éviter la convection rapide et l'effet bulle de chaleur. Avec un corps de chauffe qui ne dépasse pas 50/60°C, il faut de très bons matériaux pour diffuser une puissance importante ou alors il faut une très grande surface, ou encore mettre plein d'ailettes pour favoriser le transfert de chaleur par convection ce qui est moins bon ...

La fonte d'alu donnerait en effet les meilleurs résultats au niveau du transfert de chaleur. Bonne conductivité et bonne émissivité dans l'infra-rouge.
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

de Yvon » Mar 30 Mar 2010 20:46

+ 1
Que ce soit pour les radiateurs à eau ou électriques la fonte d'aluminium est le meilleur métal.
Certains vont jusqu'à dire que la sensation de chaleur est différente entre l'acier et la fonte d'alu...
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mer 31 Mar 2010 14:43

Alain a écrit:Dans les radiateurs à 2 éléments, le cœur et corps de chauffe ont des rôles opposés.


Bonjour à tous,

Permettez moi de ne pas être d'accord avec cette affirmation.
Le but du radiateur est de transmettre la chaleur produite par la résistance électrique à la pièce ou l'on vit.
La première étape est le transfert entre la resistance et le corps de chauffe par l'intermediaire du coeur de chauffe (ou du fluide), la deuxième étape entre le corps de chauffe et l'environnement du radiateur par l'intermediaire du corps de chauffe.
Ces transferts doivent se faire dans les meilleures conditions et tout le monde doit travailler dans le même sens.
La technologie de l'inertie par steatite ou céramique est d'emmagasiner de l'énergie pour la diffuser doucement pendant longtemps. Il devient logique d'utiliser un corps qui travaille dans le même sens et non pas en opposition.
Comme vous le dites, l'alliage d'aluminium donne actuellement les meilleurs résultats pour le transfert de chaleur.
Il est meilleur en rapidité de transfert thermique et en emissivité.
Pour profiter de toutes ses performances, il faut moins d'inertie et pour cela je suis persuadé que le fluide et l'eau sont les plus adaptés.

Prochain message: 2ème bemol..!!
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de Alain » Mer 31 Mar 2010 15:46

Bonjour !

Je me suis relu, et je suis plutôt d'accord avec ce que j'ai écrit :-)

Placez deux résistances dans un circuit électrique. Selon leur valeur, elles vont dissiper plus ou moins de chaleur et avoir une différence de potentiel à leur borne qui ne va pas être la même. Mais le courant, lui il passe dans le même sens et en même quantité dans les 2 résistances.. C'est pareil pour le flux thermique ...

Le cœur et le corps de chauffe ne sont pas conçu (matière, forme, volume) pour réaliser le même effet.

Avec le coeur, on cherche surtout à créer de l'inertie et une certaine résistance thermique par rapport à la résistance chauffante qui est très chaude (la chaleur est concentrée). De cette façon la résistance chauffe 2 minute à 200°C et le cœur diffuse 5 minutes à 100°C par exemple.

Ensuite, la chaleur est transmise au corps de chauffe qui va à son tour la transférer dans la pièce a 70°C maximum.
Au niveau du corps, on recherche surtout à obtenir la meilleur diffusion. Donc une bonne conductivité et une forte émissivité.

Pour concevoir un radiateur, il faut tenir compte de toutes les propriétés des matériaux ..Masse volumique, capacité thermique, conductivité thermique, émissivité ... La forme, l'épaisseur, la surface en contact avec l'air, le traitement de surface, l'orientation ... etc ..

Par exemple pour un poele à inertie, l'objectif est d'accumuler une flambée et de la restituer pendant plusieurs heures :
A volume égal, la stéatite à une capacité d'accumulation thermique 45% plus importante que la brique. Mais sa conductivité est + importante que la brique ... D'ou un choix difficile ... Avec la stéatite, on réduit le volume ou on augmente la possibilité de stockage, mais la chaleur est restituée plus rapidement ...
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

de Alain » Mer 31 Mar 2010 21:36

legdper a écrit:Il devient logique d'utiliser un corps qui travaille dans le même sens et non pas en opposition.
Comme vous le dites, l'alliage d'aluminium donne actuellement les meilleurs résultats pour le transfert de chaleur.
Il est meilleur en rapidité de transfert thermique et en emissivité.
Pour profiter de toutes ses performances, il faut moins d'inertie et pour cela je suis persuadé que le fluide et l'eau sont les plus adaptés.


Je viens de lire votre message en MP qui date du 27... Donc je vois que vous connaissez certainement bien le sujet !

Il faudrait réfléchir un peu plus sur la question alors ...! Il est vrai que les radiateurs à inertie sont plutôt long à monter en température. Et l'idée de réduire l'inertie doit permettre de passer plus de puissance mais alors il devient plus difficile de garantir la stabilité du corps de chauffe...
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Jeu 1 Avr 2010 16:00

Bonsoir à tous,

Réponse à Alain:

Pour un appareil de 1500w ( par exemple ):
-20minutes de chauffe suivis de 40 minutes de diffusion = 500w consommés pendant 1heure de fonctionnement.
-10 secondes de chauffe suivis de 20 secondes de diffusion ( x 120 fois ) = aussi 500w consommés pendant 1 heure.
La deuxième version de fonctionnement amène un lissage de la température et une stabilité thermique du corps de chauffe
Pour des appareils qui ont moins d'inertie, c'est l'utilisation d'un thermostat à triac qui travaille en proportionnelle intégrale qui est la réponse à votre remarque.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Jeu 1 Avr 2010 18:12

Bonsoir à tous,

Parlons du 2ème bémol:
Un radiateur à fluide caloporteur d'une puissance de 1500w comporte 11 éléments et peut monter à 90° lors de son fonctionnement à pleine puissance. Un radiateur à steatite de même puissance n'en comporte que 7 et est censé ne pas depasser 70°en diffusion maximum.
- 1500w....13 éléments.......90°...pour le fluide.
- 1500w.....9 éléments.......70°...pour la steatite.
Force est de déduire que la quantité d'énergie diffusée par le corps du radiateur fluide est plus importante que celle diffusée par celui du radiateur steatite.
Faisons fonctionner ces deux radiateurs à pleine puissance pendant .....24h (j'aime bien exagérer pour mieux faire comprendre). Même puissance, même consommation, diffusion diffèrente. Ou est l'énergie qui n'a pas été diffusée.??
Dans la steatite peut-être.??. Laissons fonctionner ces appareils pendant encore....longtemps et nous aurons un radiateur à steatite qui servira de centrale électrique (là j'ai vraiment exageré).
Réponse dans un autre message.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Jeu 1 Avr 2010 18:27

bonjour : Et l'association de consommateurs a fait des tests comparatifs pour ces différents modèles de radiateur, et la conso était la même....

En tout cas, moi, un radiateur de 1000 watts trop "rikiki", je ne l'achèterais pas, il faut un peu de surface pour restituer la chaleur, sinon ce n'est pas la peine.

Cela métonnerait qu'un à fluide arrive à monter à 90° et qu'un à stéatite ne monte qu'à 70°, et ce serait pas mal qu'il y ait une limite, il faut le temps pour qu'une pièce chauffe, ou alors augmenter la puissance, si on portait un bloc de métal au rouge, outre le danger, je pense que ce ne serait pas génial pour chauffer.
NONO21
 
Messages: 995

de Alain » Jeu 1 Avr 2010 19:55

legdper a écrit:-20minutes de chauffe suivis de 40 minutes de diffusion = 500w consommés pendant 1heure de fonctionnement.
-10 secondes de chauffe suivis de 20 secondes de diffusion ( x 120 fois ) = aussi 500w consommés pendant 1 heure.
La deuxième version de fonctionnement amène un lissage de la température et une stabilité thermique du corps de chauffe
Pour des appareils qui ont moins d'inertie, c'est l'utilisation d'un thermostat à triac qui travaille en proportionnelle intégrale qui est la réponse à votre remarque.


Bonsoir.

Oui en effet. J'ai lu que des constructeurs commencent à utiliser des régulations de puissance pour leurs radiateurs.

Ca me rappelle un cours d'électronique ...
Avec 1 triac ont peu faire un gradateur de lumière, un chargeur de batterie directement sur le 220 volts.
Le triac se comporte comme un interrupteur. Il est commandé par un signal sur sa gâchette... et se débloque automatiquement dans l'alternance négative du 220V. C'est un montage simple et robuste.
On va déclencher le triac avec un déphasage variable en début de sinusoïde, ce qui permet de contrôler finement la quantité de courant donc la puissance qu'on envoie dans la résistance.

Donc on n'a presque plus besoin d'inertie ...

Mais, il y a de peut être des inconvénients : usure prématurée de la résistance et bruit du fait du hachage de la sinusoide...???
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

de Alain » Jeu 1 Avr 2010 20:05

Pour le 2em bémol ...

Je dirais que ça dépend de la température ambiante !
Si elle est très basse, les 2 radiateurs pourront transférer 1500Watts en permanence sans jamais atteindre leur T° maxi.
Donc les deux auront consommé autant.

Si non, celui qui atteint le + souvent sa température maxi , et se met en limite, sera celui qui a consommé le moins, et aussi chauffé le moins ...
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Jeu 1 Avr 2010 20:37

Bonsoir à tous,

L'utilisation du triac de la façon que vous décrivez est interdite dans le domaine du chauffage pour des raisons de CEM ( Compatibilité Electro Magnètique ).
Dans les thermostats que j'ai cité le triac ne sert d'interrupteur que deux fois par cycle. Ces cycles de fonctionnement n'ont pas de temps inférieur à 30 secondes. Il n'y a pas de hachage de la sinusoide ni bruit de commutation comme les relais ni usure prématurée de la resistance.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Ven 2 Avr 2010 07:22

bonjour : Un électricien installateur de radiateurs électriques entr'autres, signalait sur un forum qu'à un moment il avait installé des radiateurs de marque assez chers, et qu'il fallait changer le triac tous les 6 mois à cause des pannes régulières. Ah ! l'électronique !!!!!
NONO21
 
Messages: 995

de Alain » Ven 2 Avr 2010 11:10

NONO21 a écrit: et qu'il fallait changer le triac tous les 6 mois à cause des pannes régulières. Ah ! l'électronique !!!!!


C'est qu'ils étaient mal dimensionnés ou de mauvaise qualité,car un triac c'est increvable. EDF les utilise pour commuter les lignes. Un switch électronique a généralement une durée de vie 1000 fois supérieur à un interrupteur mécanique.
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Ven 2 Avr 2010 13:54

bonjour : Ce qui prouve qu'en prenant un radiateur de marque et d'un prix élevé, on ne va pas être forcément plus tranquille.
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Ven 2 Avr 2010 19:28

Bonsoir à tous,

C’est dans l’utilisation de doubles limiteurs que ce trouve la réponse.
Deux niveaux sont utilisés, 110° et 70°.
Le limiteur 110° sert pour la sécurité et le deuxième pour « brider » l’appareil.
En effet, la concentration de la puissance dans les pierres et céramiques et la réduction des surfaces d’échange thermique par la réduction de la dimension des corps de chauffe fait monter la température de fonctionnement à des valeurs trop importantes. L’utilisation d’un deuxième limiteur à 70° est nécessaire.
Quand celui-ci fonctionne, il coupe le courant de la résistance de chauffe.
Il lui faudra 15 à 20 minutes pour refroidir et rétablir le courant.
Ce temps est amputé sur le temps de chauffe du radiateur.
Sur une heure de fonctionnement à pleine puissance, loi de Joule oblige, un radiateur de 2000w ne pourra fournir en réalité que 1300 à 1500w..!!.
N’oublions pas que cet appareil a été acheté pour un 2000w et au prix d’un 2000w..!!

A suivre, semaine prochaine, 3ème bémol.

Bon week-end de Pâques à tous.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Sam 3 Avr 2010 01:11

bonjour : "une heure de fonctionnement à pleine puissance" vous voulez dire que la résistance fonctionnera en continu pendant cette heure et consommera bien 2 kw, mais ne donnera que 1,3 à 1,5 kw de chaleur ???

Et où passe la différence 500 ou 700 watts ???? (car il faut bien qu'elle passe quelque part)

J'imagine dans le stockage et le maintien en température de ce stockage (inertie donnée par la stéatite, la fonte.. ou le fluide...) puisqu'une résistance de 2 kw donne bien 2 kw de chaleur, d'après Joule.

A un moment sur un autre forum, il y avait un intervenant qui se disait scientifique qui défendait bec et ongles le convecteur basique, mais bon, même si je n'utilise pas de chauffage électrique de façon régulière, pour se chauffer demi heure, le convecteur est rapide, c'est sa grande qualité, mais pour se chauffer en continu tout au long de la journée, ce n'est pas l'idéal.


Les radiateurs à inertie donne une chaleur plus régulière contrairement aux convecteurs grille pain qui donnent des trains de chaleur puis plus rien, d'où inconfort ce qui fait qu'on pousse davantage le thermostat.

Ceci dit, vu le prix de l'électricité, le chauffage électrique par radiateur est surtout valable dans des logements de petite taille genre studio, T1 BIS, petit T2, et autant que possible bien isolés. Plus un logement est grand, moins c'est valable.
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Sam 3 Avr 2010 09:51

Bonjour,

NONO21 a écrit: "une heure de fonctionnement à pleine puissance" vous voulez dire que la résistance fonctionnera en continu pendant cette heure et consommera bien 2 kw, mais ne donnera que 1,3 à 1,5 kw de chaleur ???

Et où passe la différence 500 ou 700 watts ???? (car il faut bien qu'elle passe quelque part)


Pour qu'elle passe quelque part, encore faudrait-il qu'elle existe.
Comme je l'ai dit, le limiteur 70° coupe l'alimentation de la resistance pendant 15 à 20 minutes.
Pendant ce temps il n'y a pas de consommation, donc pas de puissance délivrée. Un radiateur 2000w ne fournit alors que les 1300 à 1500w que j'ai énoncé.
D'autre part, quand un radiateur de 2000w doit fournir 2000w, il n'y a pas de stockage possible.
Relisez bien ce que j'ai écrit dans les messages prècèdents, vous y trouverez les explications.
legdper
 
Messages: 143

de Yvon » Sam 3 Avr 2010 13:27

legdper a écrit:Sur une heure de fonctionnement à pleine puissance, loi de Joule oblige, un radiateur de 2000w ne pourra fournir en réalité que 1300 à 1500w..!!..


La vraie puissance thermique d'un radiateur électrique ... en effet pas facile de la connaître !
Les petits radiateurs à bain d'huile sont dit d'appoint car ils n'ont pas un corps de chauffe suffisant pour dissiper en continu la puissance qu'ils affichent...

Bonnes fêtes de paques au forum.
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Sam 3 Avr 2010 16:06

ATTENTION, et soyons clair, mon affirmation ne concerne que ces petits radiateurs à steatite ou céramique et corps de chauffe en alliage aluminium. Les radiateurs à fluide ne sont pas concernés.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Sam 3 Avr 2010 17:07

bonjour : Les radiateurs bain d'huile sont dits d'appoint car ils ne sont ni fixés au mur, ni branchés directement. Ce sont ni plus, ni moins des radiateurs à fluide, ils sont le plus compact possible puisque radiateurs d'appoint. Ils sont mobiles, donc considérés comme radiateurs d'appoint. Et un radiateur à fluide quel qu'il soit n'a pas de coeur de chauffe, comme nous le dit notre nouvel ami Legdper, dont je ne comprends pas tout à fait où il veut en venir, mais je crois entrevoir.


On pourrait fabriquer un radiateurs d'appoint avec un radiateur à stéatite ou à fluide en y mettant des pieds et/ou des roulettes et avec un cable et une prise de courant. Et d'ailleurs ça existe, j'en ai vu sur les foires, ils étaient en deux versions : fixes ou mobiles.

On les utilise ponctuellement là où l'on veut, le temps qu'on veut, ils ont même des roulettes pour faciliter le déplacement.

Dans le post "pour les bricoleurs", j'ai signalé un bricoleur qui a donné de l'inertie à des simples convecteurs à pratiquement rien ne coûte, et ce n'est pas si mal.
NONO21
 
Messages: 995

de Alain » Sam 3 Avr 2010 18:59

Ce qui est vrai, c'est que dans le cas des radiateurs électriques basse température qui limitent leur température de surface à 70°C, la "puissance calorifique", je ne sais pas si le terme est exact, peut être très inférieure à la puissance électrique du radiateur ... Cela dépend de la capacité du radiateur à transférer la chaleur.

L'idée de legdper, de gérer moins brutalement la limite de température de fonctionnement en autorisant une reprise plus rapide va certainement améliorer la "puissance calorifique" du radiateur.
Mais alors, on prend peut être le risque de dépasser franchement la température limite et l'utilisateur pourra se brûler...
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Sam 3 Avr 2010 19:56

bonjour : En augmentant la surface qui restitue la chaleur on n'a pas besoin d'une température aussi élevée pour chauffer autant.

Prenons l'exemple extrême d'un chauffage au sol (qu'il soit électrique ou à eau peu importe). Le sol est en quelques sortes un immense radiateur, et si on marche pieds nus, on ne sent pas de chaleur, on sent juste que ce n'est pas très froid, et c'est flagrant lorsqu'il y a du carrelage, ce qui est le plus souvent le cas.

Personnellement que ce soit un radiateur à fluide ou autre, il ne faut jamais mettre son thermostat à fond. En effet, lorsque le radiateur est très chaud, il donne pas mal de chaleur grace à son petit stockage, donc il est inutile qu'il continue de consommer. La résistance se remettra à chauffer lorsque la température du radiateur baissera.

Au prix du kw, mieux vaut que la résistance ne fonctionne pas en continu...

Il semble que notre ami Ledgper confonde puissance et consommation. Tous les appareils électriques portent sur leur étiquette une puissance, par exemple 1000 watts. Cela veut dire que si l'appareil fonctionne en continu sans aucune coupure ni de thermostat ou autre, il consommera 1000 watts soit 1 kw. Mais s'il ne fonctionne qu'une demi heure toujours sans interruption d'aucune sorte, il ne consommera que la moitié soit 500 watts....

je ne vois pas où est le problème...
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mar 6 Avr 2010 10:34

Bonjour à tous,

NONO21 a écrit:Il semble que notre ami Ledgper confonde puissance et consommation. Tous les appareils électriques portent sur leur étiquette une puissance, par exemple 1000 watts. Cela veut dire que si l'appareil fonctionne en continu sans aucune coupure ni de thermostat ou autre, il consommera 1000 watts soit 1 kw. Mais s'il ne fonctionne qu'une demi heure toujours sans interruption d'aucune sorte, il ne consommera que la moitié soit 500 watts....
je ne vois pas où est le problème...


Non, Legdper ne confond rien.
Relisez ce que j'ai écrit.
Le problème est que vous ne voyez pas que l'on vend au consommateur un radiateur de 2000w qui ne PEUT en fournir que 1300 ou 1500.

Il y a TROMPERIE et MENSONGE sur les performances réelles de ce genre d'appareil et ce quelle que soit la puissance.
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Mar 6 Avr 2010 12:01

bonjour : A partir du moment où l'on ne paie que la consommation correspondant à la chaleur fournie, et que la température de la pièce est correcte, cela ne me gêne pas vraiment.

Le seul problème que l'on pourrait trouver, c'est que cela prend beaucoup de puissance au compteur.
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mer 7 Avr 2010 15:19

Bonjour à tous,

NONO21 a écrit:Le seul problème que l'on pourrait trouver, c'est que cela prend beaucoup de puissance au compteur.


......et fait payer un abonnement EDF plus cher.
Tant qu'a faire ne redonnons pas à EDF ce que nous cherchons à gagner en faisant des économies d'énergie.
Donnons des conseils qui vont dans le même sens (toujours dans le même sens si vous voyez ce que je veux dire)..!!
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Mer 7 Avr 2010 19:00

bonjour : C'est bien pour ça que j'adore les radiateurs à bain d'huile sur roulettes, ils ont deux résistances, et on peut adapter selon les besoins, mais le plus souvent on ne fait fonctionner qu'une résistance, on utilise la seconde que pour faire chauffer plus rapidement lorsqu'on arrive dans une pièce froide. Et les radiateurs à inertie qu'ils soient à fluide ou autres, devraient avoir deux puissances.

D'autant plus qu'on nous dit que les centrales nucléaires sont parfois insuffisantes l'hiver, il serait donc valable de pouvoir faire varier la puissance. Et aussi cela permettrait de ne pas prendre un compteur plus fort.
NONO21
 
Messages: 995

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mer 14 Avr 2010 22:34

Bonjour à tous,

Quelqu’un a-t-il regardé la disparité des températures sur la face avant de l’un de ces appareils..??
J’ai fais des mesures, sur un appareil en ma possession, au moment de la coupure du limiteur de température Elles sont reportées sur le document joint.

Température à la surface d'un radiateur à inertie
Il apparaît une différence de 40° entre le centre et les extrémités hautes et 45° entre le centre et les extrémités basses du radiateur.
Pour ce qui est du rayonnement, c’est pareil. Voyez la photo de la thermographie jointe.

Thermographie d'un radiateur à inertie stéatite
Thermographie Steatite


En comparaison, un radiateur à inertie fluide donne :

- Ecart de température réduit sur toute la surface du radiateur.
- Bon étagement de la différence de température du haut vers le bas.
- Equilibre du rayonnement de l’appareil sur toute sa surface de chauffe.


A suivre, le 4ème et dernier bémol.
legdper
 
Messages: 143

de Yvon » Jeu 15 Avr 2010 13:02

Bonjour,

En effet, des écarts importants sur les température de surface avec les noyaux solides
Et avec une huile végétale qui est utilisée dans les radiateurs à fluide caloporteur, l'huile étant un isolant, ce n'est peut être pas non plus le meilleur élément pour conduire la chaleur rapidement et la répartir efficacement. Mais leurs avantages sont surement de mieux stocker la chaleur que l'eau.

Mais si on maitrise bien la régulation, l'inertie peut être relativement réduite. Donc cela se tient... :idea:

En tout cas, la chaleur circule et se répartie bien mieux quand la résistance chauffante est plongée dans un fluide. Si le fluide conduit bien la chaleur alors on pourrait atteindre un niveau d'homogénéité proche de chauffage central à circulation d'eau.

Cf les thermographies :

Thermographie de radiateur à inertie fluide fluide

Thermographie de radiateurs à inertie solide
Yvon
 
Messages: 1734

de Alain » Jeu 15 Avr 2010 14:49

Bonjour

L'eau assure donc une bonne homogénéité de la température de surface.
C'est nettement mieux que les cœurs en stéatite. Et par rapport aux autres fluides caloporteurs ?

On est bien d'accord que du fait de la nécessité de limiter la température maximale de surface, des écarts importants (50-90°C) vont sacrément réduire l'efficacité du radiateur....

Pourquoi n'a t-on pas utilisé l'eau plutôt ..? Est-ce que l'eau ne pose pas de s problèmes de sécurité électrique ou de corrosion de la résistance par rapport aux huiles ?
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de NONO21 » Jeu 15 Avr 2010 18:46

bonjour :Il parait que l'huile chauffe plus rapidement que l'eau, mais refroidit plus vite aussi... Et puis, l'huile a l'avantage de ne pas geler.
NONO21
 
Messages: 995

de Alain » Jeu 15 Avr 2010 19:55

NONO21 a écrit:Et puis, l'huile a l'avantage de ne pas geler.
Bien vu :!: Peut être qu'il est ajouté un antigel comme pour les radiateurs de voiture ?
Alain
Administrateur du site
 
Messages: 794

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Lun 26 Avr 2010 13:26

Bonjour à tous,

Alain a écrit: Peut être qu'il est ajouté un antigel comme pour les radiateurs de voiture ?


Exact Alain.
Eau distillée et antigel spécifique pour une eau morte sans corrosion pour le radiateur.
Pas de corrosion pour la résistance non plus,car celle-ci n'est pas en contact direct avec l'eau. Cela facilite aussi le SAV puisque le circuit d'eau n'est pas démonté en cas d'échange de résistance.
Concernant la sécurité, les appareils à circulation d'eau sont en Classe 1, donc avec la terre.

Et pour répondre à NONO21, l'huile est utilisée dans les radiateurs à fluide caloporteur pour sa faculté à resister à la haute température de la résistance avec laquelle elle est en contact. L'eau est meilleur conducteur de chaleur que l'huile.
Pour une bonne huile, la fourchette d'utilisation est de -10°à +300°
legdper
 
Messages: 143

de Levis » Lun 26 Avr 2010 16:03

Bonjour ...

Dans quel pays son fabriqués les radiateur AQ-TH et comment s'appelle le fabricant si ce n'est AQ-TH ?
Levis
 
Messages: 9

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mar 27 Avr 2010 17:39

Bonjour à tous,

Quatrième et dernier bémol.
Et si nous parlions Réactivité.. !!

Les argumentations sont toujours faites sur le fonctionnement des appareils en situation statique.
En dynamique, certains avantages deviennent alors des inconvénients.
C’est ainsi que l’arrivée d’un rayon de soleil sur la baie vitrée ou celle de quelques amis qui viennent boire l’apéritif fait grimper la température de la pièce.
L’inertie importante des appareils à stéatite ou céramique amène un manque de réactivité qui maintient cette température plus élevée que celle souhaitée pendant un temps plus long que ceux qui n’ont pas d’inertie. Le radiateur se vide de la chaleur emmagasinée dans les pierres et la régulation adapte la puissance de l’appareil. Le moment venu du départ des amis, les radiateurs à 37° partis, le thermostat demandera au radiateur de compenser et de remonter la température …à la vitesse de l’inertie.
Plus lente est l’absorption de ces différences de températures, plus long est le temps d’inconfort des occupants.
C’est le manque de réactivité de la technologie de l’inertie.

Pas d’inertie, ce n’est pas bon.
Trop d’inertie, ce n’est pas bon non plus.
De meilleurs résultats en réactivité sont obtenus par l’inertie humide (fluide caloporteur et circulation d’eau).
legdper
 
Messages: 143

de Yvon » Mer 28 Avr 2010 08:14

Une forte inertie est valable si vous captez l'énergie d'un feu de bois mais ce n'est pas l'idéal car on peut perdre le contrôle.
Un bateau est beaucoup plus difficile à manœuvrer qu'une voiture .

Toutes les questions soulevées par legdper sont intéressantes.
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de legdper » Mer 28 Avr 2010 15:41

Bonjour à tous,

Pour répondre à Levis, une présentation de l'entreprise est faite dans le forum "Annonces".
radiateurs-t111.html
legdper
 
Messages: 143

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de annaca » Mer 11 Déc 2013 19:56

J'essaie de comprendre, je veux changer mes radiateurs, or, il semble qu'il y en ait de plus économiques que d'autres,
tous consomment 1000 watts, alors je comprends que le radiateur de 1000 watts le plus économique est celui qui se met en route le moins longtemps et le moins souvent, grâce notamment au fameux thermostat. Pour une chaleur de 19 degré dans une pièce de 20 m2, quel est le type de radiateur 1000 watts qui sera le plus économique? et si on installe un radiateur de 1200 watts, se mettra-t'il en route moins souvent? et donc moins de consommation? Merci de votre réponse :)
annaca
 
Messages: 1

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de Gerald » Jeu 12 Déc 2013 09:17

Non, ce n'est pas vraiment ça :(

L'inertie à une utilité pour lisser la température du radiateur entre les arrêt/marche de la résistance chauffante, mais ce n'est pas le fait de stocker de la chaleur qui rend le radiateur plus sobre.

La puissance n'influence pas directement la consommation. Il faut juste prévoir assez de puissance pour qu'au plus froid de l'hiver le chauffage puisse fournir assez d'énergie pour maintenir la consigne.

La consommation est liée au besoin de chaleur nécessaire pour compenser les déperditions qui elles même dépendent de l'isolation, de la température extérieure ...

Si un radiateur consomme moins d'électricité qu'un autre pour fournir les besoins en chauffage d'un logement, c'est qu'il produit de la chaleur de meilleur qualité (homogène, stable).

La programmation horaire avec basculement entre les modes confort et éco selon l'occupation du logement, le jour, le nuit permet aussi de réaliser des économies.
Gerald
 
Messages: 456

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de Yvon » Jeu 12 Déc 2013 11:23

J'ai commencé une liste de critères pour choisir un chauffage le moins énergivore possible.
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Mer 20 Jan 2016 09:28

Bonjour,

j'ai acheté un bilbao 2000 W (pour 25 m² en RT2005) qui a 6 ans. La température de surface du radiateur est de 41°C seulement (thermostat à fond soit 7.5 histoire de pas le mettre à 8).
Est-ce normal ? c'est ce qu'on appelle chaleur douce ? ou est-ce l'huile ou autre que je devrais changer ?
La chaleur est effectivement plus agréable que mon ancien rayonnant, mais insuffisant. Du coup je vais devoir en acheter un supplémentaire.

merci
fredclo
 
Messages: 32

de Yvon » Mer 20 Jan 2016 09:59

Si la chaleur ambiante n'atteint pas la température de consigne, le problème pourrait venir du thermostat. Le témoin qui indique la chauffe est-il activé de façon permanente lorsque vous mettez le radiateur sous tension .. ? Tant que la sonde du thermostat ne mesure pas une température d'ambiance égale à celle qui lui est demandée, il doit activer la chauffe et absorber 2000 watts. Le 230 volts est appliqué sur la résistance chauffante (thermoplongeur) en continu.

Donc, à vérifier que ce fonctionnement est correct.

Il est aussi possible que les déperditions thermiques de la pièce soient supérieures à 2000 watts... Toute la chaleur fournie par le radiateur est échangée avec le milieu sans que la quantité soit suffisante pour atteindre la consigne..

D'autres idées qui me viennent :

Si le liquide a perdu ses qualités de thermo-conductirces, la partie basse ou se trouve le thermoplongeur serait beaucoup plus chaude. Une autre possibilité est que le thermoplongeur qui ait perdu une partie de son efficacité ou se mette en protection de surchauffe sans raison. Il faudrait vérifier avec le compteur électrique si le radiateur absorbe bien 2000 watts en permanence. Possible aussi mais peu probable pour du matériel de marque, que le liquide crée un dépôt sur le thermoplongeur qui forme une croute isolante ...
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Mer 20 Jan 2016 10:59

Bonjour Yvon

j'ai la réponse à toutes les questions :
j'entends bien le relai cliquer toutes les x mn. Donc le thermostat fonctionne.
j'ai fait une thermographie : température homogène sur tout le corps, donc parfait de ce point de vue. C'est grâce à la caméra que j'ai vu ces 41°C partout. Merci car ca me fait comprendre que si le liquide n'était plus bon, la chauffe ne se ferait plus qu'essentiellement en bas.
Le compteur montre bien 2000W quand le relai met le radiateur en chauffe.
J'en déduis donc que la pièce perd plus que les 2000 W ce qui n'est pas impossible pour 25 m² et un appart neuf mais qui a déjà 5 ans.
Je vais donc devoir ajouter un 1000W dans le salon du même style sur mon mur B comme montré lors de cette discussion
http://www.radiateur-electrique.org/forum/choix-radiateur-fluide-emplacement-radiateur-dans-salon-t1223.html
J'hésite à le mettre comme sur le plan, ou à l'autre bout du mur, mais en hauteur pour passer au dessus du canapé : est-ce que ce serait plus efficace, car sinon, ils seront à 90° l'un par rapport à l'autre, et de manière proche (90 cm de distance) ?? mais en hauteur c'est moche.
Sauf si un radiateur IR long de 1000W (?) mais ca coute cher et j'ai peur de la faiblesse du truc :
mon 1500W radiant apportait plus chaleur (air chaud désagréable) que ce 2000W inertie (plus agréable mais insuffisant). Alors me lancer dans l'IR long sans "essayer" je crois que je ne ferais pas.

merci pour la réponse
fred
fredclo
 
Messages: 32

de Yvon » Mer 20 Jan 2016 11:28

j'entends bien le relai cliquer toutes les x mn. Donc le thermostat fonctionne.


Bizarre ..

A mon avis, il y a peut être bien quelque chose qui cloche sur ce radiateur.

1er point :

Si la consigne n'est pas atteinte, le radiateur doit chauffer non stop .. Donc on ne doit pas entendre la régulation, ni voir le voyant de chauffe s'éteindre... La régulation coupe la chauffe uniquement quand la consigne est atteinte. Le cas contraire, il y a dysfonctionnement ..

2em point :

Un bruit ? Est-ce juste un petit bruit d'établissement du courant dans le circuit électrique ? Car Il n'y a pas de relais sur cette marque pour activer la chauffe mais un thyristor totalement silencieux. Peut être ce bruit est une protection thermique mécanique qui s'actionne à tord ? Il y a un coupe circuit 80°C qui limite la température de la carrosserie et parfois un autre coupe circuit à lame dans le thermoplongeur à 200°C.

Il faudrait mettre ce radiateur dans un plus petit local et lui demander de chauffer à fond, et voir si son corps de chauffe atteint au moins 70°C ..
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Mer 20 Jan 2016 18:29

Mince, j'avais pas vu la réponse très intéressante !
Pour vous, cela veut dire que les 40°C de mon radiateur sont insuffisants ? la surface devrait pouvoir être de combien ? 50, 60, 70 °C ? c'est la réponse à cette question qui est le plus important pour l'instant car j'en sais vraiment rien, n'ayant pas l'habitude des radiateurs à fluide. Le coupe circuit à 80°C, j'imagine que c'est au niveau de la résistance, donc je n'arrive pas à imaginer ce que ca donne au niveau de la carrosserie (même si j'imagine que ca doit plutôt être 60 ou 70°), mais comme on dit qu'il est à chaleur douce....

Car effectivement, je pensais qu'il y avait un thyristor ou triac, et non un relai, mais comme il n'y a aucune info sur le site du constructeur (même pas sur la température de surface max). Pourtant j'entends régulièrement ce clac. Le bouton orange de chauffe est effectivement allumé en permanence. La supposition de la protection thermique qui s'actionne à tord paraît assez logique.
Le mettre dans un petit local, en ce moment, je ne peux pas vraiment. En le posant sur des cales en bois, faisant des branchements... faudrait le faire, mais il fait froid et ma femme ne va pas vouloir se passer de chauffage pendant 4 h le we ;-)

Je le ferai si effectivement la surface doit être très > à 40°C pour être sûr qu'il y a un problème. Ca m'éviterait de m'encombrer en plus d'un radiateur supplémentaire à acheter.

merci
fredclo
 
Messages: 32

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de Yvon » Mer 20 Jan 2016 19:59

Oui, la température pourrait atteindre 70/80°C en surface du radiateur.

Une protection thermique mécanique se réarme automatiquement au bout de 30 minutes voire 1 heure environ. Si vous entendez ces bruits de façon rapproché, je pencherais plutôt pour un dysfonctionnent du thermostat ou de son alimentation.

Pour résumer. Si le radiateur ne dépasse pas la température de 40°C en surface et en n'arrive pas à chauffer à 20°C une pièce de 25 M² construction RT2005 avec une température extérieure pas extrêmement basse .. il est certainement en défectueux ..

Est-ce que vous avez constaté que ces clics coïncident avec une baisse de la consommation sur le compteur électrique ?
Yvon
 
Messages: 1734

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Jeu 21 Jan 2016 08:39

Super ! maintenant je suis fixé, il y a un problème.
Hier soir, j'ai vérifié un truc : quand je règle la consigne à 0, la led de chauffe s'éteint (et 0 conso au compteur), et quand je la passe au dessus (entre 1 et 8), la led de chauffe est bien rouge (orange) et 2000W de conso.
Pour répondre à la question il faut que je vérifie en éteignant tous les radiateurs pour être sûr, mais ce que j'ai remarqué, quand il y a le clac, la led orange de chauffe continue d'être allumée... donc au niveau de la conso il faut que je vérifie (moins simple, car je ne peux pas déclencher le clac, et il ne se produit pas toutes les 2 mn mais plutôt toutes les 10 mn).
Je regarde ca vendredi ou samedi.

Par contre, cela veut dire que ce n'est pas le triac qui est cassé, donc c'est peut-être le condensateur qui a perdu la moitié de sa capacité ? pour le démontage, j'imagine que tout se trouve derrière la joue en plastique, sous le thermostat. Est-ce simple ?
Si j'appelle un réparateur, j'imagine qu'il me changera la carte complète et pas seulement le condo à 1 €, donc avec les frais de déplacement ça va me coûter au moins 100-150 € non ? (le prix d'achat de ce radiateur d'occasion, mais à 100 € la réparation, si après il marche au moins 3-5 ans, ca vaut le coût je pense).
Qu'en pensez-vous entre coût par un réparateur (et donc sécurité et facilité) et difficulté à faire soi-même ? (je suis comptable mais je m'intéresse un peu à l'électronique).

Edit
je viens d'aller voir l'éclaté de mon radiateur sur ce site
http://thermor.plateforme-services.com/product/77214/6/article/22435?frob=

Cela permet, avant démontage de voir qu'il y a 3 organes qui pourraient être concernés :
- sonde de température (à priori, la led rouge clignoterait si la sonde était défectueuse ?)
- limiteur de température (c'est le thermostat de sécurité ? ca vaut 20 €)
- carte de puissance (86 €)

Maintenant que j'ai vu cela, sur quel organe, mon attention doit se porter si je démonte le radiateur ? (mais je veux bien aussi la réponse DIY/réparateur ?)

merci
fredclo
 
Messages: 32

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Jeu 21 Jan 2016 20:06

j'apporte les précisions : clac toutes mes 3 mn environ, et augmentation ou baisse de 2000w à chaque fois.
qu'est-ce que ca veut dire docteur ? ;-)
merci
fredclo
 
Messages: 32

de Bricoleur » Ven 22 Jan 2016 10:28

Je pense aussi à une panne. Condensateur d'alimentation possible. Si vous démonter la carte d'alim vous pouvez envoyer une photo de la carte sur le forum dans une nouvelle file.
Bricoleur
 
Messages: 368

Re: Bemols chez les radiateurs à inertie!!

de fredclo » Ven 22 Jan 2016 10:59

ok, je fais ca ce we.
Et c'est bien, car les photos de cartes électroniques de radiateurs sur le web, il n'y en a que sur ce forum. Ca enrichira la base ;-)

merci
fredclo
 
Messages: 32












Retourner vers Le chauffage électrique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité